Prévisions pour le 23 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 34 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 12 °C Max 25 °C
34
 Biskra Min 19 °C Max 33 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 18 °C Max 28 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 17 °C Max 28 °C
34
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
32
 Mascara Min 16 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 21 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 33 °C
28
 Tindouf Min 24 °C Max 35 °C
32
 Khenchela Min 11 °C Max 23 °C
30
 Mila Min 15 °C Max 28 °C
32
 Ghardaïa Min 19 °C Max 30 °C
32
Accueil |Chroniques | L’envers du décor |

Terrorisme, pédophilie et laxisme

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Il est temps d'en finir avec les mythes. Internet abrite et sert les actions terroristes dans l'impunité totale. Pourquoi? Les moyens existent. Ils ont déjà été expérimentés avec succès. Les terroristes ne sont que des chairs à canon. Leur «cerveau» est derrière un computer. Tout est clair pour qui veut bien voir...

Droit au but. Cette semaine, c'est notre ami et confrère, Brahim Takheroubt, directeur de la rédaction de notre journal, qui a secoué le cocotier du terrorisme international. Envoyé spécial de notre quotidien à Moscou où s'est tenu le «Forum des journalistes des pays musulmans contre l'extrémisme», il relate (voir notre édition du 13 décembre dernier) les préoccupations des participants. L'une d'elles est exprimée par Mohammed Bechari, secrétaire général de la Conférence islamique européenne. «Les extrémistes disposent de centaines de sites Web djihadistes, Daesh diffuse 100.000 twitts par jour, sans compter les centaines de milliers de connections vers les réseaux extrémistes», a-t-il précisé. Avant de s'interroger presque résigné «comment lutter contre cette véritable machine de guerre médiatique?». Pas de résignation qui tienne. Il faut, pour lutter efficacement, commencer par désigner explicitement la bête. C'est simple. Il faut procéder par élimination. On nous dit (les médias occidentaux) que le terrorisme est «musulman». Le mot «islamisme» n'est employé que pour mieux incriminer le contenu du Livre sacré puis, en second lieu, le mot «islamiste» qui se comprend par «extrémiste». D'autres y mettent du «fondamentalisme». Enfin, tout pour reléguer le mot «musulman» qui renvoie à la pratique apaisée de l'une des trois religions du Livre. Comme on dit «chrétien» ou «juif». Le débat sur ce point peut prendre plus de temps et d'espace que nous n'avons pas. Passons aux effets du terrorisme abject qui se répand sur toute la planète. Le monde entier sait que ses principales victimes sont précisément les musulmans. Hommes, femmes, enfants, vieillards, personne n'est épargné. Leurs mosquées sont attaquées, à l'explosif, par centaines. Voilà la principale cible de ce terrorisme sans frontières. Rien à faire, la propagande islamophobe n'en démord pas. On monte en épingle les clivages, d'un autre âge, chiites-sunnites. On surfe sur les dogmes. Alors même que ceux-ci existent aussi au sein des deux autres religions du Livre. Il arrive que de temps à autre, des agressions soient commises contre une synagogue ou une église. Celles-ci étant toujours imputées à l'islamisme, il ne faut pas être extralucide pour comprendre que l'objectif est de faire croire à une guerre de civilisation conduite par l'Islam contre les autres religions. Seule religion contre toutes. Dans cette stratégie islamophobe, les terroristes qui commettent les attentats ont toujours le même profil. Soit originaires d'un pays arabe, sinon des convertis (par qui et comment?) de la dernière heure venus d'autres pays. Tout un échafaudage bien monté. Depuis le 11 septembre 2001, les «cerveaux» de ce vaste complot sont passés à une vitesse supérieure. Les terroristes islamistes sont toujours maintenus dans leur rôle de «barbare» mais avec cette particularité d'être en même temps des génies. Du mal s'entend. Au point d'attribuer les attentats hyper sophistiqués de New York à des «diables» vivant dans des grottes en plein désert d'Afghanistan. C'est là aussi que commence la «fabrication» de stars, comme seul Hollywood sait le faire, en montant en épingle le rôle de Ben Laden. De telles stars surgiront plus nombreuses avec l'avènement, un peu plus tard, de l'Internet. Cette Toile qui avec ses sites, ses réseaux sociaux, sa vitesse de propagation de l'information, va servir à monter de plusieurs crans le degré de nuisance de l'internationale terroriste. Les «diables» sont sortis de leurs grottes pour les placer devant des computers. Leur génie du mal monte en puissance. Ils produisent et diffusent des vidéos qui rivalisent avec des productions hollywoodiennes. Pour semer la terreur. Pour recruter des mercenaires. Pour faire chanter des Etats. Ils maîtrisent avec un tel brio cette science des nouvelles technologies au point où Bill Gates apparaît comme un petit, tout petit amateur. On dit bien que plus c'est gros, plus ça passe. Car et si les musulmans et les Arabes étaient capables de telles prouesses informatiques, pourquoi laisseraient-ils les enfants palestiniens lutter contre l'occupant israélien avec pour seules armes des pierres? Pourquoi ces terroristes n'iraient-ils pas à l'intérieur de ce pays colonisateur répandre la terreur comme ils peuvent le faire dans les grands pays comme les Etats-Unis ou l'Europe? Pour peu que l'on suive de près l'actualité, on sait que le terrorisme né du «printemps arabe» a été allumé par Bernard-Henri Lévy, ce VRP du sionisme. On sait aussi que Benyamin Netanyahu avait averti à la tribune de l'ONU que si la communauté internationale n'attaquait pas l'Iran, Israël se défendra tout seul. Et Daesh a explosé médiatiquement aussitôt l'accord sur le nucléaire uranien signé. On sait encore que ce même Etat sioniste a installé des hôpitaux à sa frontière avec la Syrie pour soigner les terroristes. On sait que les finances colossales de Daesh passent forcément par le circuit financier mondial. Les services de renseignements des pays de la communauté internationale savent tout cela. Que font-ils pour éradiquer le cyber terrorisme? Pour lui ôter cette arme redoutable? Comme cela a été possible et a si bien réussi avec la pédophilie!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha