Accueil |Chroniques | On remet ça |

Néga-sionisme

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Nous réduirons les Arabes à une communauté de coupeurs de bois» Uri Lubrani, conseiller aux affaires arabes de David Ben Gourion

Le point de non-retour a-t-il été atteint en France après la première interdiction officielle d'un spectacle de Dieudonné le maudit? Il fallait s'y attendre après la lancée de la fetwa de l'ayatollah Manuel Valls.
Nous savions déjà depuis la fameuse opération du canal de Suez et l'agression tripartite dont fut victime l'Egypte et un peu plus après la fameuse «guerre des Six Jours», que toute la logistique de l'Otan était au service du dernier pays de l'apartheid. Nous avions appris à nos dépens que tout l'appareil de désinformation des officines terroristes au service de la CIA et de Wall-Street, avait occupé tous les niveaux des médias de l'Europe et de l'Amérique blanche et bien-pensante. Nous savons à présent que les assemblées dites nationales et bien sûr les gouvernements, sont maintenant infectés de la gangrène sioniste. La loi contre le négationnisme, première loi contre la liberté d'expression fut votée dans un Parlement français à genoux, étourdi par une crise multiple et hagard. La trompette de Jericho que vient d'emboucher le ministre français de l'Intérieur vient de sonner le glas de cette fameuse fausse liberté d'expression dont se vantent tant les démocrates français. Donc, il ne restera plus à ceux qui sont attachés à cette liberté ou à ceux qui sont solidaires de la juste cause du peuple palestinien, que la Toile pour exprimer leur indignation face aux lois liberticides ou aux opérations de néo-colonisation entreprises par l'Occident depuis soixante-dix ans. Mais pour combien de temps encore? Demain, d'autres lois peut-être verront le jour et viendront effilocher les réseaux de libertés tissés à travers cette Toile. Des araignées anthropophages rampent déjà dans le labyrinthe de ce fameux outil de communication.
Votre serviteur avait, un jour rendu hommage dans ces pages au travail d'historien et d'humaniste de Roger Garaudy, et par-delà, au combat pour la recherche de la vérité historique aux efforts et aux avis émis par des gens aussi désintéressés que l'abbé Pierre, Stéphane Hessel, Faurisson ou au combat original et humoristique de Dieudonné, enfin à toutes les victimes du harcèlement médiatique ou judiciaire du sionisme triomphant. Votre serviteur dut subir un lynchage dans un site Internet transformé en kibboutz. Je vous livre les extraits de gentillesses dont m'ont abreuvé les partisans des égorgeurs de Sabra et Chatila:
«Pour tous ceux qui doutent de la propagande antisémite et négationniste diffusée en France dans les banlieues par une presse algérienne «honorable» d'expression française, voici des extraits d'un éditorial du 15 juillet 2012 du quotidien algérien L'Expression. Un article de son chroniqueur Selim M'Sili consacré à «la récente disparition de Roger Garaudy», sur le thème de la liberté d'expression:
«LE PEN, GARAUDY ET RASSINIER AVAIENT PORTÉ ATTEINTE AU FONDS DE COMMERCE SIONISTE.»
J'avais simplement écrit ceci:
«Roger Garaudy (...) devint infréquentable quand, à la suite de plusieurs intellectuels français, il osa mettre en doute les chiffres émis par les organisations sionistes sur le génocide juif. (...) Dieudonné (...) dut subir un véritable harcèlement, harcèlement qu'a connu Garaudy avant lui. Il faut dire que les historiens, des hommes politiques, des humanistes comme l'abbé Pierre ont été réduits au silence, dès qu'ils ont mis en doute les chiffres de l'holocauste, tels qu'ils ont été propagés par les innombrables moyens de propagande dont disposent habituellement les organisations sionistes (...) Ce crime de lèse-majesté est appelé en Europe de l'Ouest: négationnisme (...). Le Pen, Garaudy et un historien (Pierre Rassinier, instituteur) ont été traînés en justice. (...) Tous avaient porté atteinte au fonds de commerce sioniste.»
J'eus droit aussi à des insultes émises par un profanateur de tombes:
«Ainsi tenez: quand vous vous donnez le mal d'écrire: «Le barbu islamiste qui est vêtu d'un qamis porte aussi ostensiblement sa religion que le porteur de croix ou de kippa.» On se demande vraiment combien de temps vous avez vécu, quelles expériences sont les vôtres, et quel âge mental vous estimez avoir pour écrire ce constat digne des grandes découvertes que font les bambins de quatre ans pour passer dans la classe supérieure. Vous avez oublié le libertin qui porte son herpès sur la lèvre.
Cher Monsieur, quand on essaie comme vous de réduire un cataclysme humain, moral, et même métaphysique comme l'Holocauste au pur aspect quantitatif de ses victimes, en ahanant que l'esclavagisme et le colonialisme ont provoqué DAVANTAGE de morts, on entre de plain-pied dans l'incommensurable bêtise, et l'on invite ceux qui lisent de telles inepties à vous y accompagner. Et, sur le plan des quantités, je ne vois pas ce qu'il y a de déshonorant à flanquer les chiffres de n'importe quoi qui provoque la mort de ceux des MST, des accidentés de la route, et même des victimes des trsunamis. On peut parfaitement soutenir que Venus, la Libido, et la Lubricité, ces employés du Diable selon certains, ont colonisé nos âmes et que dans le chaos où ils nous entraînent, les éclopés et les morts ne manquent pas. Sur la route, la vitesse, la machine de production bagnolesque nous ont réduit en esclavage, et nous contraignent, en allant de plus en plus vite, toujours, à baiser les platanes ou à entrer en conflit avec ceux d'en face, provoquant ainsi des victimes par centaines de milliers.»
Je laisse aux lecteurs le soin d'apprécier l'objectivité sioniste.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha