Prévisions pour le 23 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 34 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 12 °C Max 25 °C
34
 Biskra Min 19 °C Max 33 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 18 °C Max 28 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 17 °C Max 28 °C
34
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
32
 Mascara Min 16 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 21 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 33 °C
28
 Tindouf Min 24 °C Max 35 °C
32
 Khenchela Min 11 °C Max 23 °C
30
 Mila Min 15 °C Max 28 °C
32
 Ghardaïa Min 19 °C Max 30 °C
32
Accueil |Chroniques | On remet ça |

Une vie

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Il y a une différence entre un bâtard et un enfant d'un second lit. Ne confondons pas un erratum et une variante.» Victor Hugo

Un malheureux guide de haute montagne vient de mourir d'une façon horrible. Sa naïveté de croire aux bulletins météo en est la cause. Tout l'Occident est en émoi! C'est l'occasion pour François Hollande de faire une déclaration de guerre, alors que des milliers d'autres innocents meurent tous les jours en Syrie, en Irak, en Libye, à Ghaza... Y a-t-il des vies plus importantes que d'autres? La question est difficile, mais essentielle. Elle est compliquée dans les réponses à apporter. C'est pour cette raison que la question divise les hommes. Une vie en vaut-elle une autre? L'approche cosmique est simple: tout ce qui marche, vole, rampe, nage, respire, se reproduit, est d'une égale importance, d'un point de vue cosmique, bien sûr. La fleur, dont la moindre brise balance la fragile collerette, est aussi indispensable à l'équilibre de l'Univers que le cétacé qui avale des millions de petites écrevisses par jour.«Qui cueille une fleur, dérange une étoile», dit le philosophe anglais, Francis Bacon, écologiste avant l'heure. Mais qu'en est-il des êtres humains entre eux? D'un point de vue purement humaniste, l'existence d'un être humain est égale à celle d'un autre, et la Déclaration des droits de l'homme protège les libertés des hommes. «Si les hommes naissent égaux et libres en droits» selon certains, il apparaît que la vie de certains individus ne pèse pas le même poids selon qu'on fasse référence à leur utilité économique, à leur considération ou à leur notoriété, leur savoir scientifique, leur rôle politique, leur origine géographique ou leur religion. La preuve en est faite chaque jour: des milliers d'hommes, d'êtres humains meurent dans l'anonymat absolu, sont persécutés par des régimes hostiles, jetés sur les routes, exposés à la faim et à la soif, torturés...sans que cela n'émeuve certains responsables, alors que la disparition, le décès ou le meurtre d'un individu, une personnalité ou un anonyme plonge les rédactions, les états-majors politiques dans un état d'ébullition sans pareil. Il faut rappeler que deux cent mille Algériens ont disparu dans la tourmente de la tragédie nationale et dans l'indifférence quasi générale des responsables politiques occidentaux. Des centaines de milliers de Palestiniens ont été tués ou exilés de leur patrie sans que cela n'empêche les défenseurs des droits de l'homme de dormir. Des milliers de tragédies comparables à celles du World Trade Center ont été perpétrées en Afrique, en Asie ou en Europe par les forces agressives des pays impérialistes et colonialistes. Que de 8 Mai 1945 sont à mettre au compte de la barbarie des puissances occidentales sans que les journaux à sensation ou les plateaux télé n'alertent l'opinion publique, comme ils le font à chaque fois qu'un acte de résistance causant mort d'homme est accompli par les patriotes palestiniens, irakiens ou... afghans! Les services sophistiqués de la Maison-Blanche ne peuvent pas donner le chiffre exact de victimes innocentes irakiennes, afghanes et pakistanaises des bavures américaines. Des citoyens occidentaux se meurent souvent à l'étranger: leur mort, quelles que soient les circonstances (en mission ou en balade), provoquent toujours un émoi au sein des Parlements, des partis et de l'opinion publique français. La presse occidentale ne parle jamais des morts d'innocents provoquées par l'interventionnisme américain: la guerre en Syrie et le chaos libyen sont à mettre au compte des pays de l'Otan. Sans parler des bavures causées par les bombardements aveugles ou les frappes chirurgicales... La presse occidentale ne se pose toujours pas la question de la justesse d'un combat comme elle ne cherche pas à connaître l'origine du mal. Et c'est cela tout le mal. Il faut cependant rappeler que le terrorisme islamiste n'est pas le fruit d'une production spontanée: il est l'enfant illégitime du mariage contre-nature entre les féodalités arabes et l'impérialisme américain.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha