Prévisions pour le 24 Septembre 2018

 Adrar Min 23 °C Max 35 °C
30
 Laghouat Min 17 °C Max 30 °C
34
 Batna Min 14 °C Max 26 °C
32
 Biskra Min 21 °C Max 35 °C
32
 Tamanrasset Min 22 °C Max 31 °C
30
 Tlemcen Min 20 °C Max 28 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 29 °C
32
 Saïda Min 19 °C Max 30 °C
32
 Annaba Min 20 °C Max 27 °C
32
 Mascara Min 18 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 22 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 31 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
32
 Khenchela Min 14 °C Max 25 °C
32
 Mila Min 16 °C Max 29 °C
34
 Ghardaïa Min 18 °C Max 30 °C
34
Accueil |Chroniques | On remet ça |

Questions à cent sous

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«La question est dans la réponse.» Kurzas

Que ce soit avant ou après la fête, le fait est là: depuis un bon bout de temps, je n'arrête pas de me gratter la tête. Comme la majorité de mes concitoyens soumis aux tentations et pressions sociales, il y a des questions existentielles, bassement matérialistes, comme le dirait mon ami Hassan qui me préoccupent et me turlupinent, me taraudent du 22 du mois en cours jusqu'au 22 du mois qui vient. Comme vous l'avez compris je ne me pose plus de questions sur le sens de ma vie, ni sur la destinée du monde ou l'avenir du mouvement Daesh qui vient de remplacer curieusement le défunt (?) Ben Laden dans la production de cassettes de films d'horreur... N'allez pas croire davantage que je sois préoccupé par l'au-delà et pour une seule raison: j'ai toujours préféré le vin d'ici... C'est souvent ce genre de préoccupation ridiculement égoïste qui habite la plupart des sujets qui parlent tout seuls, au volant ou au café, essayant vainement de corriger, qui une lâcheté, qui une maladresse en réécrivant de fictifs dialogues... Ma question est simple: arriverai-je à boucler cette satanée fin de mois (le 22, pour être précis) qui s'éloigne comme un mirage? Le cauchemar a commencé quand, cédant aux tendres supplications ou à ses perfides sous-entendus, je me suis allé à acheter un mouton: un pur suicide économique. J'avais beau invoquer la fièvre aphteuse et les conditions strictes du sacrifice, rien n'y fit! J'ai dû allonger une somme qui équivaut à un mois de retraite. Et maintenant, que vais-je faire? Comme le chantait si bien Bécaud. Comment arriver à retrouver l'équilibre budgétaire que je m'étais promis, après avoir honoré toutes mes créances. Surtout que le prix des fruits et légumes vient d'atteindre des sommets jamais atteints! A moins de posséder l'anneau de Sidna Souleyman, la solution de tous les tracas de la vie quotidienne! Il ne me reste plus qu'à prier pour que le prix du baril de pétrole auquel est suspendu le niveau de vie des retraités, retrouve son lustre d'antan.. A cette question essentielle sont souvent jointes d'autres interrogations qui trahissent l'inquiétude du citoyen. Comme le nom du prochain pays arabe où les Etats-Unis essaieront de greffer un printemps artificiel. Car avec l'apparent renversement des alliances au Proche-Orient (l'Otan qui bombarde ses anciennes créatures peut sembler aussi crédible que la mort de Ben Laden, enterré en mer, si on peut dire ainsi...). On sait d'ores et déjà qu'après la Palestine, l'Irak, la Syrie, la Libye, un autre pays arabe, musulman ou rebelle à l'ordre inique établi par la superpuissance, peut s'attirer les foudres du Pentagone et voir débarquer du jour au lendemain sur ses côtes des GI armés jusqu'aux gencives, prêts à semer la démocratie à coups de canon et de missiles... Et c'est là que l'individu arrosé tous les jours par les chaînes numériques, peut se poser la dernière question, la plus importante, celle qui peut cacher toutes les autres: la vie d'un musulman vaut-elle quelque chose? Non pas aux yeux de leurs gouvernants qui font tout pour la leur gâcher, la pourrir ou l'abréger, mais aux yeux des grands décideurs du monde qui ferment pudiquement les yeux sur les massacres perpétrés au Proche-Orient par les armées d'invasion!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha