Prévisions pour le 20 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 37 °C
32
 Laghouat Min 17 °C Max 29 °C
30
 Batna Min 12 °C Max 24 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 34 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
28
 Tlemcen Min 16 °C Max 25 °C
34
 Alger Min 20 °C Max 25 °C
4
 Saïda Min 15 °C Max 26 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
4
 Mascara Min 16 °C Max 25 °C
30
 Ouargla Min 26 °C Max 35 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 22 °C Max 34 °C
30
 Tindouf Min 26 °C Max 36 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
47
 Mila Min 17 °C Max 24 °C
4
 Ghardaïa Min 21 °C Max 31 °C
30
Accueil |Chroniques | On remet ça |

La guerre de mille trois cents ans

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Le Daesh n'a pas des idées, mais il a des têtes... à couper.» Kurzas

Tous ceux qui ont eu, comme moi, la malchance d'avoir connu des enseignants de qualité dans l'école laïque de l'infâme colonialisme, ont dû rencontrer plusieurs fois durant leur cursus scolaire cet événement qui a été si important dans l'histoire de France et dont presque personne ne parle à présent et qui s'appelle la guerre de Cent Ans. Cette confrontation divisa la France en deux et mit à nu la faiblesse d'un pouvoir royal face à de puissantes féodalités locales qui n'hésitèrent pas à prêter main forte à l'envahisseur anglais (cela ne va pas sans rappeler la France de Pétain). Cette guerre de Cent Ans, nous ont appris nos maîtres, fut importante car c'est elle qui fit naître le sentiment de patriotisme dans le coeur et l'esprit des Français qui, jusque-là, étaient plus attachés à leur terroir ou à leur seigneur qu'à cette patrie dont l'accouchement dura cent ans et qui vit le jour grâce aux voix célestes captés par une jeune pucelle. Evidemment, dans notre naïveté nous avions cru que pendant cent ans, les Anglais et les Français n'avaient pas cessé de s'étriper pour accaparer le trône d'un roi mort sans héritier. Que nenni! Cette guerre ne dura pas cent ans mais s'étira sur une période d'un siècle avec des trêves plus ou moins longues. Et elle cessa quand la sagesse entra dans les esprits féodaux des monarques de ces deux pays. On s'imagine mal un conflit qui peut durer autant. Alors on ne peut qu'être inquiet quand on entend un ancien chef du Pentagone (M. Leon Panetta sait de quoi il parle!), que la guerre contre le Daesh risque de durer trente ans. Et pourtant, le Daesh n'a ni pays, ni bases, ni fusées, ni bombes atomiques, ni base de repli. Alors, pour tranquilliser les citoyens simples d'esprit comme moi, mais qui habitent entre la Californie et la Floride, je leur dirai simplement ceci: quoi que dure ce conflit, leur qualité de vie n'en sera pas touchée. Et pour cause! La guerre entre les Moyen-Orientaux et les Occidentaux dure depuis mille trois cents ans environ, depuis qu'un certain Berbère, Tariq Ibnou Zyyad, a planté sa tente en Espagne. Depuis que le soleil d'Allah a essayé de briller sur la froide Europe, il n'y a eu que des guerres où le sort des armes a favorisé tantôt les uns tantôt les autres. L'apogée fut atteinte au temps des Croisades quand les bannières frappées de la croix flottèrent sur Jérusalem. Finalement, la décadence a eu raison des combattants du croissant et de l'étoile. Mais ce n'est pas pour autant que la guerre cessa. Elle reprit de plus belle quand l'odeur du pétrole monta à la tête des Français et des Anglais qui se dépêchèrent de découper l'Empire turc en morceaux choisis. Ils inventèrent des dizaines de nouveaux Etats à la tête desquels ils installèrent des pompistes qu'ils affublèrent du titre d'émir ou de roi. Et chaque fois qu'un dictateur essayait de renverser un pompiste pour donner un peu plus de la rente pétrolière au petit peuple, les croisades reprenaient. Après avoir créé et éliminé Ben Laden, la Nosra et l'EIIL, l'Oncle Sam vient de mettre sur scène un autre épouvantail, le Daesh, nouvel ennemi public n°1.
L'Oncle Sam a plus d'un épouvantail dans son haut-de-forme!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha