Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 29 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 27 °C
32
 Alger Min 19 °C Max 27 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
32
 Annaba Min 22 °C Max 26 °C
4
 Mascara Min 15 °C Max 29 °C
32
 Ouargla Min 24 °C Max 32 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 30 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 24 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 14 °C Max 22 °C
39
 Mila Min 17 °C Max 27 °C
12
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
34
Accueil |Chroniques | On remet ça |

Radioscopies

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Il est préférable d'être ailleurs lorsqu'autre part n'est plus ici.» Pierre Dac

Dans l'étude climatologique, les scientifiques procédaient avant à la coupe de troncs d'arbres centenaires: les lignes concentriques marquant la croissance du sujet donnaient une idée assez précise sur l'évolution de la pluviométrie. Le scientifique pouvait lire clairement dans les différences d'épaisseurs des cercles, les écarts pluviométriques. Actuellement, mieux outillés, les savants font des forages de grande profondeur dans les glaces antarctiques pour lire le passé de cette planète tourmentée. On devrait inventer des appareils afin d'éviter les tests de Freud ou les questions de Proust, pour sonder le gouffre amer de l'esprit humain.
Si l'on fait la radioscopie du coeur de l'Algérien moyen ou si l'on fait une coupe de son cerveau au scanner, on pourra, avec exactitude, déterminer les couches d'espoir qui alternent avec celles des déceptions. Et on pourra même amener une preuve formelle en faisant coïncider l'imagerie médicale obtenue en la comparant avec une chronique de l'histoire du pays.
Le même rythme dans la succession des pics et des dépressions.
Ayant eu longtemps une confiance aveugle en cet homme politique, l'Algérien moyen s'enflammera vite pour ce père adoptif que l'Histoire maltraite durement. Mais il déchantera très vite quand il s'apercevra que ce personnage n'aime en réalité que l'image que lui renvoient les vitrines des grands boulevards parisiens. C'est pour cette raison qu'il a toujours gardé son costume folklorique.
L'autre espoir fut long et massacrant: il survivra peu aux années de braise où tout le monde se sentait le frère de tout le monde.
Cette fraternité sera recouverte des cendres de l'été de la discorde où les loups avaient ôté la peau d'agneau qui les couvrait...Le sang des victimes inutiles des luttes fratricides n'avait pas encore séché que déjà se levait à l'horizon, l'aurore d'un socialisme prometteur.
Tout le monde était à genoux devant le grand chef, qui, grâce à sa machine à faire de la démagogie, semait des contre-vérités de Maghnia à Tébessa.
Son «optimisme béat» sera vite remplacé par un réalisme politique qui mettra au cachot toutes les libertés sous contrôle judiciaire et scellera le destin de beaucoup de rescapés...Le socialisme spécifique colmatera vite les brèches ouvertes par la déception causée par l'échec de l'optimisme béat: les nationalisations de toutes les entreprises privées, nationales ou étrangères, la réforme agraire, la collecte ou la confiscation des terres non travaillées, le projet des mille villages socialistes agricoles, l'industrialisation à outrance, le défilé des chefs d'Etat étrangers devant notre monument aux morts, leur grande admiration devant les gigantesques efforts de l'économie et les réalisations hallucinantes de l'agriculture, du pétrole et du gaz vont plonger le pauvre citoyen dans un état euphorique proche de celui qui a subi une petite injection de L.S.D adoucie par une dose de cannabis royal.
Le réveil sera dur! La chute plus brutale encore quand il s'apercevra, après avoir fait la queue au Souk El-Fellah pour acheter des bananes, des ananas ou des kiwis, que l'Etat n'avait plus un sou vaillant pour rembourser les dettes que d'autres avaient contractées...Et lui qui n'y est pour rien! Il a même reçu des coups de matraque lors d'une bousculade devant un magasin de l'Edga où une fuite organisée avait prévenu tout le monde, de l'arrivée du café! Un coup de matraque pour une tasse de café! C'était cher payé! La décennie qui allait suivre le premier choc pétrolier sera encore plus stressante!
Après cela, le rythme des déceptions était devenu tellement trépidant que beaucoup préférèrent carrément se débrancher et s'adonner à des activités moins stressantes comme la pêche aux moules, moules, moules...
Car c'est dur de s'apercevoir que les frères ne sont plus des frères et que dorénavant, c'est la dure loi de la jungle qui s'appliquera avec effet rétroactif. Tant pis pour les naïfs! Ils n'avaient qu'à être ailleurs.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha