Prévisions pour le 23 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 34 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 12 °C Max 25 °C
34
 Biskra Min 19 °C Max 33 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 18 °C Max 28 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 17 °C Max 28 °C
34
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
32
 Mascara Min 16 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 21 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 33 °C
28
 Tindouf Min 24 °C Max 35 °C
32
 Khenchela Min 11 °C Max 23 °C
30
 Mila Min 15 °C Max 28 °C
32
 Ghardaïa Min 19 °C Max 30 °C
32
Accueil |Chroniques | On remet ça |

Anecdotes

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Le révolutionnaire doit être dans le peuple comme un poisson dans l'eau.» Mao Zedong

«Si je comprends bien, tu vas nous livrer la carrière d'un résistant «ab ovo!» me lança Sid-Ahmed en accompagnant son sourire ironique d'un petit rire chevrotant. «That is the question!» répondis-je en me grattant le sommet de la tête, geste machinal qui exprime toujours mon embarras devant une incertitude. Tu sais! Je me demande vraiment si je vais commencer mon histoire par le début. Evidemment, ne t'attends pas à une analyse dans le style lutte des classes où je mettrais les pauvres dans un camp et les riches dans l'autre. Ce point de vue manichéiste ne convient qu'aux théoriciens qui veulent trouver des arguments à leurs thèses savantes, ou qui veulent abreuver les masses d'une propagande idéologique qui n'a plus lieu d'être. L'époque des héros sans peur et sans reproche ou sans tache est révolue. Dernièrement, j'ai vu un film russe qui tranche avec les Tchapaïev et autres héros du crû: ici, les soldats de l'Armée rouge présentent les qualités et les défauts de toutes les armées du monde.
Dans ce Docteur Jivago de la Seconde Guerre mondiale, les déserteurs côtoient les patriotes, les déserteurs et les opportunistes: seuls les désirs de survivre ou de s'approprier un avantage guident les acteurs de cette tragédie que fut la retraite des troupes soviétiques devant les hordes teutoniques. Je pense qu'il faut prendre les événements à froid: quand les clameurs se seront tues, que les rodomontades des imposteurs et des héros de la dernière heure auraient disparu et que les témoins, vrais ou faux, seront passés de vie à trépas. Et, je pense que la manière de raconter une histoire réaliste, est de la prendre par l'anecdote. Il n' y a rien de plus crédible que l'anecdote. On a longtemps reproché à Yves Courrière d'avoir eu à propos de la guerre de libération, une approche anecdotique et de l'opposer à d'autres points de vue fondés sur la présentation de documents. Je penche plus vers la première approche.
C'est l'anecdote qui révèle le mieux le caractère de chaque personnage et qui présente d'une manière implicite les conflits et les relations qui unissent les protagonistes du drame qui s'est joué. Je vais d'ailleurs te conter une anecdote assez révélatrice.
Un jour, un ami réalisateur m'avait demandé de l'accompagner chez un des premiers acteurs de la guerre de libération pour se documenter sur les conditions d'organisation des premiers attentats et sur les conditions d'incarcération.
Le patriote de la première heure nous accueillit dans un austère bureau du fonds de commerce qu'il avait dans un quartier populaire de la capitale. La seule chose que j'ai retenue de cet entretien qui se déroula autour d'un café froid et dans la fumée de la cigarette, fut le premier contact qu'il eut avec Amar Ouamrane: ils s'étaient donné rendez-vous dans une fermette proche de Bordj Menaïel. Il le trouva en compagnie de Krim Belkacem. Dès que les premiers organisateurs des wilayas III et IV se sont mis à parler en kabyle entre eux, le narrateur s'éloigna, gêné de ne point comprendre ce qui se disait.
La moue qu'il fit lors de ce compte-rendu, me renseigna sur le personnage en question: voilà un individu qui a vécu dans la capitale, où une bonne partie de la population était berbérophone, et qui n'a pas pris la peine de s'imprégner des rudiments de ce qui lui faciliterait la communication avec ses commensaux.»

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha