LE MONDE MUSULMAN EST-IL CAPABLE DE PROGRESSER?

L’Islam et l’impératif de l’ijtihad

Il convient d’examiner les possibilités d’un nouvel ijtihad et d’une réforme (islah) qui permettra à l’Islam de sortir des extrémismes et de faire face aux défis du monde contemporain.

16 Avril, en ce jour national du savoir, il est urgent de s´interroger sur la fonction de l´ijtihad et sa possibilité en notre époque si difficile. Au sujet de l´Islam, troisième rameau monothéiste, Message spirituel et civilisation, la désinformation bat son plein, dans un monde où les questions du sens de la vie et de la justice se posent. Le monde actuel est injuste et semble perdre le sens. Seul le dialogue et le travail de la raison peuvent aider à rétablir l´équilibre. La méconnaissance ruine la relation entre l´Occident et le monde musulman. Au moment où nous avons besoin les uns des autres, une crise sans précédent complique le rapport entre le monde de l´Islam et l´Occident. Elle s´inscrit dans la crise générale des valeurs de notre époque.
Nul n´a le monopole de la vérité. Pour sortir de la crise, du piège de la propagande du «choc des civilisations» qui gagne du terrain, mettre fin à l´ignorance, en somme pour apprendre à vivre ensemble, la question qui devrait habiter notre pensée est aujourd´hui: que peuvent apporter l´un à l´autre l´Islam et l´Occident? Question de l´heure, puisque les discours dominants, en rive nord, prétendent à tort que les religions en général et l´Islam en particulier, sont antimodernes, intolérantes et rétrogrades. A l´heure des débats polémiques sur les causes des problèmes des sociétés musulmanes et leur aptitude au progrès et à l´heure paradoxale de leurs retards technoscientifiques et de leur résistance légitime aux injonctions extérieures, il est urgent de raisonner, d´interroger les sources fondamentales et d´étudier les facultés non pas seulement d´adaptation mais d´invention, offertes par la pensée islamique elle-même.
Pour sortir des anathèmes, des lectures fermées et de l´islamophobie, et faire connaître la version civilisée de l´Islam, il faut se fonder sur la raison raisonnable, créative, étudier toutes les possibilités offertes par l´ijtihad, cet effort de réflexion, qui peut favoriser le renouveau de l´interprétation du Coran. Il faut revenir aux sources spirituelles, le Coran et la Sunna, pour contredire à la fois les intégrismes et la déshumanisation moderniste et explorer les potentialités de l´Islam, voir comment il peut faire face aux défis de l´heure. Plus que jamais l´ijtihad est un impératif.

Un colloque international à l´Unesco

A contrario de ce que veut faire croire la propagande des extrémistes politico-religieux et celle dominante d´une islamophobie qui exploite les difficultés du monde musulman contemporain, nous sommes en droit de penser que la singularité de l´Islam, ce méconnu, sa version de l´humain, bien comprise, peuvent êtres bénéfiques, si le dialogue reprend ses droits, si l´ijtihad est pleinement réactivé, en particulier autour d´une vraie réflexion autour du Coran. Il convient donc d´examiner les possibilités d´un nouvel ijtihad et d´une réforme (islah) qui permettra à l´Islam de sortir des extrémismes et de faire face aux défis du monde contemporain et, plus encore, contribuer à apporter des réponses aux problèmes éthiques et moraux de l´humanité.
Dans ce sens, un colloque international sur le thème de l´Islam et l´impératif de l´ijtihad vient de se tenir au siege de l´Unesco à Paris, organisé conjointement par l´Isesco, l´Observatoire d´études géopolitiques dirigé par Charles St-Prot et le Centre de droit international européen et comparé de la Faculté de droit Paris Descartes. Un public nombreux et fort attentif a bénéficié d´une dizaine de conférences de haut niveau, sur des points variés: les fondements de l´effort d´adaptation, l´ijtihad- Comment lire le Coran? Comment étudier la Sunna prophétique? L´ijtihad au coeur de la pensée islamique (fondements canoniques, fondements doctrinaux, le réformisme dans l´Islam, ijtihad et intérêt public -maslaha); l´importance de l´ijtihad aujourd´hui. L´Islam et les défis du monde moderne. L´importance de l´Ijtihad (pour combiner la Tradition et le progrès). Que peut apporter l´Islam au monde contemporain? Ethique, morale, esprit communautaire contre l´individualisme, prise en compte de l´intérêt public, ouverture et globalité de la législation islamique, la finance islamique, enjeux de l´ijtihad...Vastes et passionnants sujets.
Il s´est agi de montrer que l´Islam conserve la même et invariable aptitude à se développer, engendrer et innover. Etaient présents des penseurs et universitaires musulmans et non musulmans, personnalités scientifiques, qui ont présenté les résultats de leurs recherches et points de vue. Il est primordial d´adapter l´ijtihad aux circonstances liées à la vie moderne. Pour ce faire, nous devons préciser le sens de I´jtihad contemporain. Car s´agit-il de l´ijtihad qui s´accommode de l´époque, ou de celui qui assimile l´esprit de l´époque et tient compte de ses exigences? De l´ijtihad qui, se pliant aux exigences de l´époque, en vient à reconsidérer sa tradition pour l´appliquer coûte que coûte à la réalité variable pour la bonne et simple raison que celle-ci est variable? Faut-il au contraire discerner les aspects positifs des aspects négatifs de notre temps et réinventer une culture vivante et humaine? Il ne fait aucun doute que les hommes ne doivent pas s´aligner servilement sur leur époque, ni lui tourner le dos.
En effet, la dichotomie, inhérente à l´homme, a toujours existé, donnant lieu à de bonnes ou mauvaises conduites, à des comportements approuvés ou réprouvés, à un code moral jugé à l´aune de principes parfois figés. Force est de souligner que l´ijtihad auquel tout être raisonnable aspire n´est pas celui qui cherche à tourner le dos à son époque, ou au contraire à tout prix veut se conformer à son époque. Il y a du clair et de l´obscur dans toute époque. Nous entendons plutôt par ijtihad moderne celui qui se veut créatif, fidèle et novateur en même temps. Ni fermeture, ni dilution. Un mujtahid est un porte-parole intellectuel des intérêts de son peuple et qui veille à la préservation scrupuleuse de ses racines, de ses intérêts et aspirations, qui ne s´en éloigne jamais et qui répond aux besoins des gens en leur balisant la voie vers l´avenir, une vie ouverte, équilibrée, responsable et digne. C´est non seulement possible, mais vital.
L´exégèse louable et approuvée est fondée sur une connaissance suffisante des règles scientifiques, linguistiques, éthiques et fondamentales du savoir et des valeurs propres. Ni apologie, ni dénigrement. Elle ne porte pas atteinte à l´honneur et à la vie privée des gens. Elle ne contredit pas une raison saine, ni bafoue une science certaine, fermement établie, tout en faisant tous les efforts possibles de recherche et de réflexion, poussant à l´extrême la déconstruction, la recherche de la vérité et de l´opinion juste et le détachement de soi des passions et des préférences non étayées par des arguments.

Une version de l´humain qui a fait ses preuves

L´intellectuel doit s´appuyer sur la raison pour chercher l´intérêt général et ce, pour que nous puissions critiquer et cerner notre époque, comprendre les problèmes et les questions qui y font jour et prendre conscience de ses risques et exigences. Cette démarche permet de nous pencher sur les nouveaux contextes pour les soumettre à l´analyse avec un esprit ouvert et perspicace. L´Islam invite à la réflexion et représente une version vigilante de l´humain qui a fait ses preuves. Reste à sortir des instrumentalisations et superficialités.
L´ijtihad, mot générique, désigne le principe de réflexion libre et responsable exigé par l´Islam aux intellectuels compétents afin qu´ils participent au travail de rénovation et d´invention de nouveaux concepts et de nouvelles pratiques, et d´interprétation du noble discours coranique et de la Sunna prophétique éclairante.
Cet aspect fait de l´ijtihad une possibilité ouverte à toute évolution et adaptée aux intérêts des individus et des sociétés, s´accommodant de tous les temps et de tous les lieux. L´ijtihad, ou tajdid, est cet acte qui distingue entre les opportunités et les menaces, entre ce qui fait obstacle et ce qui permet le progrès.
Il faut non seulement assumer les changements mais les susciter pour maîtriser l´époque, dans l´intérêt général de la société, afin de préserver son équilibre et sa stabilité et renforcer son attachement au sens de l´ouvert et de la civilisation.
Mais l´ijtihad ne peut être efficace, utile et agissant sur la vie de la société islamique que s´il est pratiqué dans le respect des visées générales de l´humanité et s´il repose sur la conviction que le respect de la dignité humaine est valable en tout temps et en tout lieu.
Autrement, il s´écartera de l´esprit de l´Islam et perdra par conséquent toute légitimité. Car l´Islam est venu libérer, non point asservir l´humain. Le colloque qui s´est tenu à l´Unesco a rappelé clairement ces principes.

(*) Professeur en relations internationales
www.mustapha-cherif.net