Adrar Min 24 °C Max 41 °C
32
Laghouat Min 17 °C Max 26 °C
30
Batna Min 16 °C Max 28 °C
38
Biskra Min 23 °C Max 32 °C
30
Tamanrasset Min 18 °C Max 32 °C
30
Tlemcen Min 19 °C Max 32 °C
30
Alger Min 22 °C Max 31 °C
28
Saida Min 20 °C Max 31 °C
28
Annaba Min 22 °C Max 28 °C
30
Mascara Min 20 °C Max 31 °C
28
Ouargla Min 19 °C Max 33 °C
34
Oran Min 21 °C Max 30 °C
34
Illizi Min 18 °C Max 33 °C
34
Tindouf Min 22 °C Max 36 °C
34
Khenchela Min 16 °C Max 28 °C
38
Mila Min 17 °C Max 30 °C
38
Ghardaia Min 19 °C Max 30 °C
34
Accueil |Culture |

WORKSHOP INTERNATIONAL

«Les langues de moindre diffusion sur le Web»

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le Cnplet (Centre national pédagogique et linguistique pour l'enseignement de tamazight/ MEN Algérie), en collaboration avec le laboratoire Paragraphe (universités Paris VIII et Cergy Pontoise), organise un workshop de trois jours les 26, 27et samedi 28 avril 2012, à l'hôtel «le Rocher», Boumerdès, sur le thème «Les langues de moindre diffusion sur le Web: numérisations, normes et recherches». Il est le prolongement des trois workshops suivants: - Juin 2010, sur «la dictionnairique de langues de moindre diffusion (le cas du tamazight)», tenu à Tipasa (Algérie). - Mai 2009, sur «les Tice et les méthodes d'enseignement-apprentissage des langues», tenu à Tipasa (Algérie). - Juin 2008, sur «la normalisation, la numérisation, la BNB et le e-learning», tenu à Tipasa (Algérie).
Aujourd'hui, l'un des moyens les plus sûrs, pour la préservation et le développement des langues de moindre diffusion et de fonctionnalité sociale réduite, est la confection de bases lexicales, de corpus et des ressources de tout ordre compatibles avec une utilisation informatisée et normalisée. L'apprêtement de ces ressources à un traitement automatique est une tâche fondamentale - se situant à l'intersection des préoccupations de l'informaticien et du linguiste - dont on ne peut faire l'économie à l'âge de l'Internet et de l'informatique systématisés. C'est sur la base d'une analyse linguistique sérieuse que pourra se réaliser une extraction automatique réussie des données selon le besoin fixé.
Ce workshop fera, d'une part, l'état des lieux sur la présence de langues de moindre diffusion - le tamazight (ou berbère) en particulier -, et sur les difficultés confrontées sur le Web aux niveaux numérisations, normes et recherches des contenus textuels et, d'autre part, proposera des solutions éventuelles pour diffuser ces langues.
Les langues de moindre diffusion, qu'elles soient d'Europe, des rives de la Méditerranée ou de toute autre région du monde, posent au chercheur nombre de questions passionnantes tant sur l'organisation de leur enseignement ou sur leur prise en charge dans le champ médiatique, quand ces possibilités existent, que sur les fondements sociolinguistiques de ces langues et les idéologies linguistiques à l'oeuvre.
Cette rencontre pose la question des langues à l'ère du numérique et du Web.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha
  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable