Prévisions pour le 27 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 31 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 24 °C
30
 Batna Min 10 °C Max 21 °C
30
 Biskra Min 17 °C Max 30 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 12 °C Max 24 °C
47
 Alger Min 19 °C Max 25 °C
32
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
30
 Mascara Min 15 °C Max 27 °C
30
 Ouargla Min 20 °C Max 27 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 21 °C Max 31 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
34
 Khenchela Min 8 °C Max 20 °C
30
 Mila Min 12 °C Max 24 °C
34
 Ghardaïa Min 18 °C Max 23 °C
34
Accueil |Culture |

FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINÉE D'ALGER

L'Italie invité d'honneur

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'Italie invité d'honneur

En raison des restrictions budgétaires qui ont frappé tous les festivals, l'entrée cette année sera payante, soit 50 DA pour les enfants de moins de 12 ans et 100 DA pour les adultes, nous a-t-on annoncé hier lors d'un point de presse.

«La neuvième bulle pour le neuvième art pour Kaci» est le sigle de la nouvelle édition du Festival international de la bande dessinée d'Alger (Fibda) qui aura lieu du 4 au 8 octobre, laquelle sera placée sous le signe de l'hommage au grand dessinateur algérien Rachid Aït Kaci, décédé cette année. 2016 année de la crise! Les mesures d'austérité prises par le ministère de la Culture ont touché tout le monde y compris le Fibda, ce dernier s'est résout cette année à rendre l'entrée payante, soit 50 DA pour les enfants de moins de 12 ans et 100 DA pour les adultes. Aussi, le Fibda qui entend se professionnaliser davantage, se voudra résolument commercial aussi, car toutes les formations de plusieurs mois, y compris au film d'animation seront payantes désormais. Les sociétés qui veulent promouvoir leurs services et produits doivent également payer leurs stands. Les temps sont durs en effet. Qui sait, ces formations auront peut-être plus de poids ainsi et s'imposeront encore par la qualité de leur programme? Neuf ans ce n'est pas rien, Mme Dalila Nedjam, commissaire du Fibda qui nous renseigna sur les nouveautés de cette année ne cessera de se féliciter quant à la «capitalisation de tout ce travail qui s'est fait il y a huit ans avec les jeunes» et dont les albums BD seront exposés cette année et ce, du 4 au 8 octobre à l'esplanade de Riad El Feth. Aussi, après avoir dévoilé l'affiche de l'évènement signé par l'Andalou, il nous a été déroulé le programme qui comprendra plusieurs volets comme à l'accoutumée, autrement conférences-débat, expos, mais aussi une librairie bien achalandée et autres aires de jeux et ateliers. C'est l'Italie qui est le pays à l'honneur avec une exposition sur 300m2. Le public algérien ira également, à la découverte de la bande dessinée mexicaine avec une grande expo. Au menu également une expo sur une BD dédiée à Constantine mais aussi une autre au manga dz ainsi que d'autres expositions internationales telle Blue sid and dark side à travers une BD intitulée Le bournous de David avec des dessins et scénarios signés l'Andalou, mais aussi d'autres représentant «les nouvelles couleurs de l'Afrique». Une autre des plus intéressantes, réunissant le triangle «Alger-Bruxelles La Havane» sera le fruit d'un atelier composé de dessinateurs, illustrateurs, auteurs. Cette future publication multilingue à paraître en mai 2017 aura pour nom: Kronikas - L'inventaire imaginaire. «L'imagination est cette faculté que nous avons de nous rappeler vivement et de voir en quelque sorte ce qui n'est plus sous nos yeux. Fiction, dessin, écriture... voilà les outils qui seront utilisés et réunis dans l'atelier que nous proposons pendant toute la durée du Fibda, sur les lieux de l'exposition qui présentera le projet. Il s'agira d'un atelier de création et de réflexion. Tous les bédéistes et illustrateurs algériens, masculins ou féminins, intéressés par ce nouveau projet sont attendus», nous apprend-on. Des dessins d'illustration seront également montrés et dévoileront le processus de création et de conception du projet Miguel Cervantès. Enfin, Etienne Schréder sera là comme chaque année en outre, pour une présentation et vente-dédicace des 70 ans de Blake & Mortimer. Cette année le grand concours de cosplay sera rehaussé par la présence exclusive d'Isabelle Jeudy, championne du monde de cosplay. En mai 2016, un atelier s'est déroulé au Centre culturel italien à Alger. Deux artistes algériens Racim Bey de Constantine, Bouchra Amaria d'Oran et l'artiste italien Stefano Orsetti ont dessiné les premiers traits d'un album collectif à trois mains. Durant le festival, ces trois auteurs dévoileront l'oeuvre réalisée et la présenteront au public. «C'est important ce que ce festival a pu fédérer comme énergie», dira la commissaire du festival qui fera remarquer que pour les nostalgiques des BD des années 1960, celles-ci seront rééditées tout en insistant sur l'importance de la valorisation des jeunes dont certains ont pu voyager et prendre part à de nombreux festivals BD de par le monde grâce au Fibda. Cette année ce sont 40 pays qui prendront part avec 40 participations en tout. «L'an dernier, nous avons fait 80.000 entrées. C'est vraiment une belle avancée», dira Mme Dalila Nedjam qui fera savoir que le Croissant-Rouge algérien prendra en charge l'édition des meilleures planches algériennes. C'est lors de la cérémonie de clôture que seront remis les prix comme d'habitude, notamment ceux de la meilleure bande dessinée, le meilleur fanzine ou encore les résultats du concours «jeunes talents».
Un événement très attendu qui ravira les grands comme les petits.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha