Accueil |Culture |

SALON INTERNATIONAL DU LIVRE D'ALGER

Le livre amazigh ne sera pas orphelin

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Depuis l'édition de l'année dernière, les choses ont véritablement changé et évoluéDepuis l'édition de l'année dernière, les choses ont véritablement changé et évolué

Le Haut Commissariat à l'amazighité (HCA) participera à l'édition 2016 du Salon international du livre d'Alger, qui démarrera fin octobre au Palais des expositions (Safex), avec pas moins de 30 nouveaux livres, tous écrits en langue amazighe ou sur la langue amazighe.

C'est un véritable exploit quand on connaît les difficultés immenses sur lesquelles butent aussi bien l'écriture que l'édition de livres en langue amazighe. Le HCA s'est donné le temps nécessaire pour aboutir à un tel résultat positif pour ne pas tomber dans le rafistolage. Depuis que le Sila a pris une importante dimension, on n'a pas cessé de déplorer l'absence quasi totale du livre amazigh dans les différents stands du Salon. Mais depuis l'édition de l'année dernière, les choses ont véritablement changé et évolué. En effet, le Haut Commissariat à l'amazighité, après d'âpres efforts, a réussi à arracher un stand «respectable» aussi bien en matière de superficie, mais aussi du point de vue de sa situation stratégique au sein du Pavillon central. En 2015, le livre amazigh a donc signé de fort belle manière sa présence au sein du Sila, contrairement aux éditions antérieures où le même stand était, non seulement minuscule, en plus, il était noyé au fin fond des allées. Le HCA a eu même l'ingénieuse idée de convier les différents éditeurs spécialisés dans le livre amazigh à partager le même espace afin d'offrir plus de visibilité aux ouvrages édités dans la langue de Mouloud Mammeri. La réussite de cette expérience a été couronnée par un accueil des plus chaleureux de la part des milliers de visiteurs au Salon dont certains, il faut l'avouer, ignoraient jusqu'à l'existence d'ouvrages en tamazight. Pour cette nouvelle édition qui se tiendra dès la dernière semaine du mois d'octobre, le HCA, revigoré par les exploits de l'édition-2015, rebondira d'un saut qualitatif certain. Si El Hachmi Assad, secrétaire général de cette institution de la République, dont la mission est la promotion de la langue et culture amazighes, a annoncé que le stand de la langue berbère sera enrichi de pas moins de trente nouveautés, tous genres confondus. Ces trente livres s'ajouteront aux centaines d'autres ouvrages édités également par le HCA depuis qu'il a lancé sa fameuse collection «Idlisen-negh» mais aussi à des livres, également en tamazight, co-publiés avec les éditeurs publics comme l'Entreprise nationale des arts graphiques (Enag) ou l'Agence nationale d'édition et de publicité (Anep). Si El Hachimi Assad a indiqué, dans le même sillage, qu'en plus de la trentaine de nouveaux titres en tamazight ou sur tamazight à la 21 ème édition du Sila, édité dans le cadre du nouveau programme éditorial 2016 du HCA, une journée spéciale concernant le livre amazigh aura lieu le jeudi 3 novembre 2016. Le haut commissaire précise à ce sujet que cet effort éditorial s'inscrit dans le cadre des prérogatives du HCA en matière de préservation, promotion et rayonnement de la langue et de la culture amazighes. A l'actif du HCA, une centaine de titres dans le cadre d'une collection littéraire intitulée «Idlisen-nne», une revue d'études amazighes «Timmuza» et une revue littéraire entièrement en tamazight «Tamazight tura». Assad précise en outre que la nouvelle collection du HCA de l'année 2016, réalisée essentiellement en coédition, traite des différentes disciplines de la culture et de la langue amazighes: histoire, lexique, littérature dans ses différents genres, etc... «Celle-ci est l'oeuvre d'auteurs confirmés et chercheurs désignés suite à un appel à projets, lancé en 2014-2015», rappelle le secrétaire général du HCA. Ce dernier souligne qu'en adoptant la formule de la coédition avec des maisons d'édition étatiques et privées, le HCA a pour objectif une grande visibilité pour le livre amazigh et sa diffusion, désormais possible, à travers un réseau d'éditeurs étatiques. «Outre cette caractéristique, la priorité du programme éditorial du HCA est donnée aux glossaires et lexiques spécialisés, à la traduction et aux actes de rencontres thématiques (colloques, séminaires organisés sur l'ensemble du territoire national...)», conclut le même responsable.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha