Accueil |Culture |

OPÉRA D' ALGER

Aurélie Loilier et la pianiste Qiaochu Li animent un concert

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La cantatrice française Aurélie Loilier et la pianiste chinoise Qiaochu Li ont animé samedi soir à Alger un concert de musique lyrique dédié à l'opéra romantique du XIXe siècle, devant un public nombreux et recueilli. Présenté à l'opéra d'Alger Boualem-Bessaïh, le récital, intitulé «Les grandes héroïnes romantiques», invite à méditer le génie créatif des grands compositeurs du XIXe siècle et apprécier le talent et la virtuosité du duo de musiciennes. Aurélie Loilier, soprano à la voix cristalline, qui prend du volume dans la force d'interprétation et Qiaochu Li au jeu époustouflant de maîtrise, de technique et de dextérité, ont embarqué, 75mn durant, les spectateurs dans un voyage onirique regroupant les oeuvres de grands compositeurs d'opéras universels. Les deux artistes ont brillamment rendu une dizaine d'oeuvres alignant entre autres extraits d'opéras: «Norma-Casta Diva» de Vincenzo Bellini (1801-1835), «Carmen-Habanera» de Georges Bizet (1838-1875) et «Roméo et Juliette-Ah! Je veux vivre dans le rêve» de Charles Gounod (1818-1893). D'autres pièces marquées de douceur et de beauté mélodique, dont «Rusalka-Mesicku» de Antonin Dvorak (1841-1904) et «La Bohème, Musetta-Quando Men Vo» de Giacomo Puccini (1858-1924), ont permis au public d'apprécier et de vivre pleinement le romantisme du XIXe siècle. Dans un élan lyrique de haute facture, les pièces interprétées racontent l'amour, la gloire, la mélancolie, la joie, le rêve, la tristesse ou encore la vie, soutenues par des musiques aux variations multiples et aux couleurs esthétiques.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha