Accueil |Culture |

HAMID BAROUDI EN TOURNÉE DANS LE SUD

L'ex-chanteur de Dissidenten est de retour

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'ex-chanteur de Dissidenten est de retour

Il sera en tournée dans les villes d'Adrar, Tamanrasset et Djanet, mais animera auparavant un concert exceptionnel à l'opéra d'Alger le jeudi 12 janvier.

L'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc), en partenariat avec l'Opéra d'Alger, organise le «Caravane to Sahara», une tournée du grand Hamid Baroudi dans le Grand Sud algérien, du 17 au 25 janvier 2017. Notons que l'artiste se produira à Adrar, le mardi 17 janvier 2017 (Maison de la culture - 17h00), à In Salah, le jeudi 19 janvier 2017, (placette publique - 19h00), à Tamanrasset, le dimanche 22 janvier 2017 (Maison de la culture à 19h00), à Djanet, le mercredi 25 janvier 2017 (placette publique - 19h00). Mais il ne pouvait faire l'impasse sur la ville d'Alger et c'est là où l'artiste amorcera sa série de concerts. En effet, l'ancien chanteur du groupe Dissidenten se produira, le jeudi 12 janvier 2016 à 19h00 à l'opéra d'Alger Boualem Bessaïh. Le prix d'accès a été fixé à 500 DA. Après un retour plus ou moins remarqué, d'abord au Palais de la culture, durant le mois de Ramadhan de l'année 2015 devant des familles nombreuses, puis de récidiver par la suite à la salle Ibn Zeydoun, Hamid Baroudi dont le rêve était de sillonner le pays ira chanter aux peuples du désert dont il est originaire. En effet, fils de Tiaret (l'Atlas algérien), Hamid Baroudi s'est produit pour la première fois sur la scène de son lycée à l'âge de 13 ans avec son premier groupe Les Emirs. Il a appris la musique en fredonnant quotidiennement tout ce qu'il écoutait à la radio. Tel un récepteur, il capte les sonorités et les musiques du monde entier pour en faire une fusion, une musique multiculturelle. Pionnier de l'ethno-pop et avant-gardiste, il est devenu au fil du temps un des artistes incontournables de la World-Music. Il a électrifié les rythmes du Sahara en les mélangeant aux racines orientales et aux rythmes de danse occidentaux. Propulsé par la chanson «Hakmet lakdar (Telephone Arab)» et la mythique «Caravane To Bagdad» dans les années 1990, il devient l'artiste algérien le plus connu à l'international. Par la suite, il continue sa carrière solo et diverses collaborations artistiques, et sort successivement les albums Mad C.T Mix (1996), Five (1997) et Sidi (2001). En 1999, il rend hommage à son pays avec le titre «Bladi». Le vagabondage musical auquel nous convie Hamid Baroudi traverse le monde d'aujourd'hui, sans renier le passé et ses racines algériennes. Il revient cette fois-ci avec un nouvel album «Back to the groove», une traversée des genres musicaux où la fougue du flamenco traditionnel se mélange à la salsa, aux grooves afro-américains, aux influences du Jazz-house et aux touches numériques du XXIe siècle. Hamid Baroudi animera une conférence de presse le mardi 10 janvier 2017 à 11h00, Dar Abdellatif - El Hamma. A ne pas rater encore une fois le concert d'Alger dans ce prestigieux lieu qu'est l'opéra. Le son sera sans doute encore mieux au rendez-vous.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha