Accueil |Culture |

MANEL DRARENI

La femme qui redonne vie aux objets

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Une jeune artiste aux doigts de féeUne jeune artiste aux doigts de fée

Cette jeune étudiante en architecture recycle divers objets pour en faire des oeuvres d'art. Depuis près de dix ans, elle s'adonne à cette passion qu'elle a récemment choisi de partager avec le public en créant une galerie virtuelle du nom de «5 Art».

Une vieille bouteille en verre, un tronc d'arbre, un filtre à air de camions,... Ce sont autant d'objets destinés à l'abandon par leurs propriétaires, mais qui prennent tout autre forme quand ils passent sous les petites mains de Manel Drareni! C'est même un petit trésor pour elle... Cette jeune artiste leur donne une seconde vie pour en faire des objets d'art qui sortent de l'ordinaire. Outils décoratifs, sculptures, bijoux...prennent un aspect que l'on n'aurait jamais pu imaginer.
«C'est un détail d'un objet qui réveille mon imagination et donne naissance à mes créations», souligne-t-elle pour expliquer d'où lui vient cette inspiration. Au début, cette jolie jeune fille n'était pas consciente du talent qu'elle avait. «Je faisais des créations pour moi que je laissais dans ma chambre. par la suite, après prise de conscience j'ai su que ce que je concevais était de la sculpture... Faire de l'art sans même s'en rendre compte. Ce sont mes proches qui ont insisté pour que je présente mes oeuvres au grand public» rapporte Manel qui est aussi dessinatrice.
«C'est d'ailleurs par le dessin que tout a commencé. Depuis toute petite je dessine, je fais des reproductions ou tout simplement j'imagine des personnages que je transcris sur ma feuille blanche. Puis je me suis mise au dessin manga en utilisant de la peinture», raconte-t-elle. «Avec le soutien de ma mère, j'ai réalisé que ça serait possible d'utiliser que de la peinture, après tout, je pourrais en faire un dessin», ajoute-t-elle. Le talent de Manel ayant impressionné tous ceux qui y ont jeté ne serait-ce qu'un petit coup d'oeil, il fallait maintenant trouver comment l'exposer au grand public avec le peu de moyens dont elle disposait. Une idée de génie lui est alors venue à l'esprit, à savoir le projet «5 Art». «Il vient de la volonté d'innover et de partager une manière de penser et de concevoir», assure-t-elle en expliquant que «5 Art» allie ses deux passions: l'art et l'environnement. Peut-on lier les deux? Du haut de ses 21 ans, Manel Drareni, a réussi cet exploit. Étudiante en architecture et conception durable, elle s'intéresse à la cause de l'environnement et aux nouvelles tendances en design écologique. Sa matière première est issue d'une récupération quotidienne d'objets et matériaux en tous genres: bois (chutes de bois, troncs d'arbres délaissés), plastique(bouchons, bouteilles...) métal (plaques, câbles...) papier, carton, pièces électroniques... et bien d'autres éléments encore! Pour se faire connaître, elle a utilisé l'arme des jeunes de son âge, à savoir: les réseaux sociaux. Man-L (nom d'artiste), a aussi participé à plusieurs expositions, notamment avec son club d'architecture «le Cénacle» en 2014 ou encore la réalisation d'une installation conceptuelle (art contemporain) de Miguel Cervantes à l'occasion du 400e anniversaire de sa mort. Actuellement, elle expose tous les vendredis à partir de 18h au niveau de la salle de cinéma Zinet de Riadh El Feth à Alger en collaboration avec le ciné-club «Cinuvers» qui organise en parallèle des projections de films cultes du cinéma mondial. Cette artiste-peintre plasticienne autodidacte ne compte néanmoins pas s'arrêter là! Manel Drareni a des rêves plein la tête qui ne touchent pas à sa vie personnelle mais à celle des autres. Elle aspire à travailler dans le développement durable avec des ONG, afin d'améliorer la vie des gens. Pour cela, elle projette de faire de «5 Art» une grande entreprise en design aménagement écologique. À voir l'énergie des plus incroyables que dégage ce bout de femme, on peut dire sans avoir peur de se tromper qu'impossible n'est pas... Manel!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha