Accueil |Culture |

LANCEMENT D'UNE PLATE-FORME CONSACRÉE À L'ART ET AU DESIGN AFRICAINS

« Promouvoir les artistes émergeants...»

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
« Promouvoir les artistes émergeants...»

Elles s'appellent Julie et Justine, elles sont toutes deux cofondatrices de la plate-forme Art Design Africa. Son but? «Promouvoir et vendre les oeuvres contemporaines africaines.»

Nous les avons rencontrées dans leur siège à Paris. Et Julie de dire en premier: «On est parties du constat que l'Afrique et les artistes africains ont très peu de visibilité. Ce projet est né de la volonté d'offrir une plate-forme avec une plus grande visibilité pour les artistes africains. pour nous, l'Afrique c'est une galerie à ciel ouvert. D'un point de vue du Nord on a l'impression de retrouver toujours les mêmes artistes. Alors que le continent aujourd'hui bouillonne de créativité.» A propos de la cible artistique, Justine fait remarquer que cette plate-forme s'intéresse «à tous les artistes africains qu'ils soient sur le continent, ou de la diaspora, même aux artistes qui s'inspirent de l'Afrique. Il faut qu'il y ait cet ADN de l'Afrique dans leur oeuvre.» Allons-nous voir encore les éternels mêmes noms défiler sur cette plate-forme? Julie est catégorique «non pas du tout! Parce que notre but est de promouvoir et faire émerger de nouveaux talents. Aussi bien dans l'art qu'au niveau du design. Quand on regarde la presse et on voit ce qui se fait au niveau du mobilier, du design, on se dit qu'on est dans la bonne voie, qu'on a choisi le bon segment». Démarche à saluer, nos deux entrepreneuses veulent profondément être «dans une démarche volontariste». Ce qui est très bien chez ces deux femmes qui ne mâchent pas leurs mots est l'ambition qu'affiche cette plate-forme. Celle-ci entend en toute liberté décomplexer le marché de l'art africain et le rendre accessible à tous. «On n'a pas peur de parler d'argent», souligne Julie originaire du Cameroun, qui espère que ces artistes puissent vendre à l'extérieur. «On est dans une démarche aussi économique. Il n'y a rien de philosophique dedans ou de slogan du type «Africa power!» dans notre démarche. Pour avoir un canal de distribution, beaucoup plus grand, on essaye de dépassionner le débat, car tout ce qui touche à l'Afrique est toujours émotionnel, or, je trouve que les artistes africains aujourd'hui ont le droit de vivre de leur art. Il faut plus d'initiative que les nôtres pour les accompagner à générer un revenu décent. Il faut justement professionnaliser notre démarche. L'artiste doit savoir quel bénéfice, il peut tirer de son oeuvre.». En effet, en gros, cette plate-forme se veut être l'interface entre l'artiste et le client. Nous l'avons compris, cette plate-forme se veut démocratiser l'art africain et le rendre accessible à tous. Et Justine de révéler: «Nous allons apporter à l'artiste une visibilité que ce soit sur Internet ou potentiellement mondiale. On est en France et on cherche vraiment à s'étendre sur toute l'Europe. Et c'est vraiment une relation assez intime qu'on cherche avec nos artistes, nourrir des liens, donner des conseils. Comment ils peuvent se positionner sur le marché. C'est tout une phase d'accompagnement. On cherche surtout des artistes émergeants, mais notre objectif est d'être un tremplin pour eux pour avoir après une plus grande visibilité au niveau international». Pour ce faire, cette plate-forme, qui a commencé à germer doucement mais sûrement, va lancer officiellement ses activités en organisant le 30 mars prochain sa galerie en ligne. «On organise une expo de trois jours pour célébrer notre lancement. On va pouvoir vendre des oeuvres contemporaines africaines. C'est une expo collective, nous aurons des artistes qui seront présents», nous a confié Julie en pleine concertation avec sa coassociée. Une première annoncée avec un enthousiasme avéré. Aussi, si vous êtes actuellement en France, Arts Design Africa lance officiellement sa galerie d'oeuvres contemporaines africaines en ligne et vous convie à son exposition collective en partenariat avec Grand Baza'Art pendant trois jours à Paris. Elle vous propose de découvrir une sélection d'oeuvres éclectiques, iconoclastes, reflet de la création contemporaine africaine. Bref à découvrir absolument! Il est important par ailleurs de savoir que cette plate-forme peut héberger des expos de façon virtuelle, quand celles-ci ont pris fin dans leurs galeries respectives. Il s'agit d'héberger l'événement d'un art plastique qui peut durer tout une saison. Dans cette galerie/ expo/ vente vous pouvez retrouver aussi bien les visuels que leurs prix affichés. Pour l'instant, on y entre par un simple clic et ce, par catégorie. «Bientôt on pourra rentrer par pays», nous fera remarquer Julie. Aussi, pour une meilleure visibilité de l'oeuvre, on peut zoomer dessus ou l'agrandir. «On ne cible pas une clientèle précise. On veut vraiment que nos visiteurs aient un coup de coeur et vivent une expérience. On a un vrai parti pris dans la sélection. On assume nos choix. On ne sait pas qui se cache dernière son ordinateur. La thématique, c'est l'art contemporain africain. Mais la cible n'est pas déterminée ni par la couleur de la peau ni autre chose, mais plutôt par un coup de coeur.» Enfin, il est bon de savoir que c'est à l'artiste de s'occuper de l'impression de ses oeuvres s'il est sélectionné et de s'entendre avec le client pour lui acheminer son oeuvre. Bref, la plate-forme vous garantira aussi cette relation de confiance et vous permettra de poursuivre votre art et de l'exposer au grand jour.. Pour le consulter: http://artsdesignafrica.com. C'est à vous de voir donc!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha