Accueil |Culture |

ADIL SMAALI, CHANTEUR LEADER DU GROUPE AYWA

"Je dédie ce trophée aux amoureux de la musique du monde"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Un artiste heureuxUn artiste heureux

Il s'est distingué lors des 4es Journées musicales de Carthage en raflant le Tanit d'or. Le groupe Aywa n'a laissé personne indifférent lors de sa prestation sur la scène du palais des Congrès de Tunis. Mené par le jeune Adil Smaali, ce groupe marocain avait offert une prestation de haute qualité marquant les esprits du public, y compris du jury. Sur des airs marocains, les mélodies de Yawa surfent sur le jazz et versent aisément dans d'autres sonorités en différentes de ce que l'on peut entendre d'habitude de groupes «gnawas». «Aywa» et son spectacle «Houriya» ont insufflé effectivement un véritable vent de liberté dans la création musicale qui s'en ressent aisément, mais sans choquer les oreilles des puristes. Pour preuve: l'intégration de la flûte traversière en lieu et place du «traditionnel» nay, mais qui a, pourtant, produit les sons habituellement attribués à ce dernier. Composé de Damien Fadat à la flûte, Damien Hilaire à la batterie et Guilhem Chapeau-Centurion, respectivement à la batterie et à la basse et enfin Téophile Vialy à la guitare, Aywa a offert au public lors de la cinquième journée des JMC un vrai bol d'énergie entre rythme, déchaînement et interactivité avec les présents. Le public a bel et bien approuvé et le jury fut séduit! Pour preuve: Aywa rafle le Tanit d'or du meilleur groupe. Son chanteur et leader nous a fait part de ses sentiments juste à la fin de la cérémonie de clôture...

L'Expression: Quels sont vos impressions à chaud après l'obtention de votre prix?
Adil Smaali:
C'est une grande surprise que de recevoir le Tanit d'or. Je suis heureux et fier. C'est le prix de tout le groupe. Tunis nous a accueillis avec un grand coeur. On est très heureux. Ça fait chaud au coeur de recevoir ce prix parce qu'il n'était pas du tout attendu. On est vraiment très honoré et content d'avoir partagé tant de beaux moments et fait de belles rencontres, d'avoir travaillé dur pendant pas mal d'années pour offrir en tout cas cette performance, cette énergie lors de notre premier concert sur la terre africaine On a eu un très bel accueil. C'est quelque chose de mémorable. Je peux dire merci à la Tunisie et à la jeunesse tunisienne pour leur sourire, les rencontres magiques et tous les participants pour cette édition car ils nous ont appris tellement et énormément de choses sur la musique, l'amour, le partage, le métissage musical et le potentiel que l'Afrique peut avoir et les pays arabes

La totale surprise donc?
Franchement oui; le niveau était très élevé. Fort. On a gagné déjà dans les contacts, les rencontres avec les jeunes. Je dédie ce prix à tout le peuple tunisien et les musiciens marocains maghrébins et arabes dans le monde entier.

Il représente quoi pour vous ce prix?
Ça représente des années de travail et de fraternité avec mes chers collègues, l'équipe de Aywa. Le groupe existe depuis 2013. On va vers notre cinquième année. On prépare notre premier album. Cet album c'est vraiment notre vie. il retrace notre parcours. On est amoureux des musiques du monde et on dédie ce trophée à tous ceux qui comme nous aiment la musique...

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha