Accueil |Culture |

CENTENAIRE DE LA NAISSANCE DE L'AUTEUR DU CHEF-D'OEUVRE LA COLLINE OUBLIÉE

Un site dédié lancé aujourd'hui

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le secrétaire général du Haut-Commissariat à l'amazighité, Si El Hachemi Assad, a affirmé début avril que cette année est exceptionnelle pour la langue et la culture amazighes en célébrant le centenaire de l'auteur du chef-d'oeuvre La Colline oubliée dont le programme durera une année. El Hachemi Assad a indiqué que le site mammeri100.dz sera lancé aujourd'hui en collaboration avec Mobilis. Ce site et toutes les festivités ont pour objectif de faire en sorte que les travaux de Mouloud Mammeri qui ont été marginalisés au niveau des écoles et des universités soit connus du public. En effet, le SG a affirmé que les temps ont changé et que de nombreuses parties ont récupéré le retard et tentent aujourd'hui de rendre hommage à l'homme et reconnaissant ses oeuvres et ses sacrifices pour le tamazight. La célébration du centenaire de la naissance de l'écrivain et chercheur ont débuté le 28 février 2017 à Tizi Ouzou après le recueillement coutumier annuel d'Ath Yenni. Organisé par le Haut-Commissariat à l'amazighité (HCA) sous le parrainage du président de la République, cet événement majeur donnera lieu à de multiples activités scientifiques et culturelles à travers tout le territoire national durant toute l'année 2017. Outre la collaboration directe des ministères de la Culture et de l'Education nationale, et des organismes qui leur sont rattachés, participeront également de nombreuses associations culturelles. Un comité scientifique de coordination a, d'ores et déjà, été mis en place par le Haut-Commissariat à l'amazighité pour coordonner l'ensemble des activités. Selon Assad, plusieurs universités (Alger, Médéa, Oran, Tizi Ouzou...) se sont proposées pour prendre part à l'événement en organisant plusieurs manifestations culturelles et scientifiques. Mouloud Mammeri, qui a beaucoup oeuvré pour la préservation et le développement de la langue amazighe à travers ses recherches et travaux sur la grammaire, les méthodes d'enseignement de la langue et le dictionnaire dans lequel il a regroupé le vocabulaire des différents dialectes amazighs, est à ce jour, considéré comme le pionnier de tamazight, est-il ajouté. Ses travaux scientifiques dans le champ de l'amazighité demeurent incontournables. Par ailleurs, Mouloud Mammeri est aussi l'auteur de plusieurs romans dont L'Opium et le Bâton, La colline oubliée (adaptés au cinéma), Le Sommeil du juste, La traversée et de nombreuses pièces de théâtres, recueils de poésies anciennes et de contes. Cela dit, Assad considère que l'organisation d'une telle manifestation d'envergure n'est que le signe évident de l'aboutissement d'un combat de toute une vie, couronné par la reconnaissance nationale de tamazight et son officialisation récente dans la Constitution. La célébration du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri, sous le haut patronage du président de la République, est un autre signe de reconnaissance à l'égard de ce grand auteur.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha