Accueil |Culture |

13E ÉDITION DU FESTIVAL DU THÉÂTRE AMAZIGH

Akbou renoue avec le 4ème art...

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Akbou renoue avec le 4ème art...

La nouveauté de cette nouvelle édition consiste en l'introduction d'un concours entre les troupes participantes sous l'égide d'un jury professionnel.

La 13e édition du Festival du théâtre amazigh de la Soummam, qu'organise chaque année la dynamique association L'étoile culturelle d'Akbou a été lancée depuis jeudi dernier au niveau du centre culturel Abderrahmane Farès. Elle s'étalera sur une période d'une semaine, soit du 15 au 21 juin en cours. Un évènement culturel très attendu dans cette région de la vallée de la Soummam qui se tient en partenariat avec la direction de la culture de la wilaya de Béjaïa, et l'APC d'Akbou, sans omettre l'apport considérable des sponsors privés.
La nouveauté de cette nouvelle édition consiste en l'introduction d'un concours. En effet, contrairement aux éditions précédentes, cette nouvelle édition est organisée sous forme d'un concours entre les troupes participantes. Un concours sous l'égide d'un jury professionnel. Ce dernier aura la tâche d'évaluer les différentes représentations théâtrales. A cet effet, plusieurs prix seront décernés aux lauréats de cette édition, à savoir le Prix du meilleur spectacle, de la meilleure scénographie, de la meilleure oeuvre dramatique, de la meilleure interprétation masculine, de la meilleure interprétation féminine ainsi que le Prix du jury. «Nous avons pris la décision d'introduire ce concours afin d'encourager la pratique théâtrale, de promouvoir le théâtre amateur et favoriser la rencontre entre amateurs et professionnels du théâtre. Il permettra, aussi, de sensibiliser la jeunesse au 4ème art, de développer l'esprit de compétition chez les jeunes talents, d'échanger les idées et les expériences et de faire connaître les différentes pratiques théâtrales», nous expliquera le président de l'étoile culturelle d'Akbou Mouloud Salhi en l'occurrence.. Une quinzaine de troupes théâtrales se produiront durant toute une semaine. Elles sont venues de plusieurs wilayas comme Tizi Ouzou, Bouira, Sétif, Oran... en plus de celles de la wilaya de Béjaïa qui viennent de différentes localités, à savoir Chemini, El Kseur, Tizi Rached, Amizour, Tichy, Toudja et Taqerbouzt, entre autres. Pour la soirée d'ouverture, c'est la troupe «Ithren» de Taqervoust qui a présenté le premier spectacle adapté de «Nedjma» de Kateb Yacine par le metteur en scène et comédien Nacer Benyoucef. En marge du programme théâtral arrêté, des ateliers d'apprentissage, animés par des professionnels, sont prévus pour «initier les jeunes aux rudiments de la scène et les encourager à développer leur expressivité et leur imaginaire». Enfin, le public est invité à découvrir une exposition des tableaux de la jeune artiste plasticienne, Sehaba Amina Nesrine, qui vient d'Oran pour exposer ses oeuvres et animer des ateliers de formation destinés aux enfants et aux jeunes....
En outre, ce Festival du théâtre amazigh, par-delà le fait qu'il constitue «un événement culturel, un lieu de rencontre et de socialisation, de prédilection, où l'émulation et l'apprentissage seront les maîtres-mots», permettra aussi à la ville d'Akbou et à sa région de renouer en l'espace d'une semaine avec les arts et la culture.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha