ALGERINO À CONSTANTINE

De la musique plein les oreilles

De la musique plein les oreilles

La musique, jointe à des paroles poignantes, est l'arme redoutable d'Algerino.

Algerino s'est produit pour la troisième fois à la grande salle de spectacles de Constantine sise Zouaghi. Comme d'habitude, l'enfant de Khenchela, qui a fait ses premier pas de chanteur en France, a enflammé la salle.
Un public plutôt jeune et des familles ont fait le déplacement pour lui depuis d'autres wilayas.
La salle était comble. Portant l'Algérie dans son coeur, l'artiste ne manquera pas aussi bien de répondre à la demande du public que de revenir sur des chansons patriotiques. Dire qu'Algerino est unique quand il est sur scène! Infatigable, son amour pour ses fans l'empêche de se donner du répit. Au rythme d'une musique moderne mêlée à la musique traditionnelle, il s'est donné à fond qualifiant son public de Constantine de merveilleux. Ce dernier dansera durant plus de deux heures. Algerino a répondu présent à la demande de l'Onci, afin de prendre part aux festivités organisées au pays dans le cadre du 55ème anniversaire de l'indépendance. Il avait, avant de monter sur scène animé une conférence de presse où il a parlé de son prochain album, des duos qu'il prépare mais sans citer de nom. L'artiste exprimera aussi toute sa joie d'être à Constantine pour la quatrième fois et la troisième au Zénith. Il souligne à ce propos que Constantine est une ville magique qu'il connaît très bien et où il tisse d'excellents liens avec son public. Il est même surpris du grand nombre de ses fans, n'imaginant jamais pouvoir atteindre tant de succès. Son ascension est effectivement fulgurante. Elle est forcément due aux paroles de ses chansons qui traitent de l'injustice, des problèmes sociaux des jeunes, mais aussi des peuples opprimés n'hésitant pas à crier haut et fort sa solidarité avec ces pays en quête de liberté, notamment la Palestine. Des paroles sages et responsables à l'endroit des populations qui souffrent telles que la Syrie, l'Irak et le Yémen. L'artiste a su trouver les mots pour exprimer sa révolte, une arme qu'il a su utiliser pour transmettre ses messages.
La musique, jointe à des paroles poignantes, est l'arme redoutable d'Algerino.