Accueil |Culture |

FESTIVAL D'EL ISMAÏLIA

La cinéaste Amel Kacimi représentera l'Algérie

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La cinéaste algérienne Amel Kacimi représentera l'Algérie au Festival international d'El Ismaïlia (Egypte) du film et courts métrages en septembre prochain, a-t-elle annoncé. En marge de la projection de son film «Sadaka» à la cinémathèque dans le cadre du panorama du court métrage et film mobile à la 10ème édition du Festival international d'Oran du film arabe (Fiofa), Amel Kacimi a indiqué à l'APS qu'elle prendra part avec ce film au Festival international d'El Ismaïlia où elle sera honorée. Le film «Sadaka» (aumône), un terme utilisé par les migrants africains en Algérie, aborde en 15 minutes la vie des enfants africains nés en Algérie loin de la peur, de la guerre et de la famine et leur avenir, a-t-elle expliqué. Ecrite et montée par Betoul Guettaf, cette oeuvre fait partie des films documentaires enregistrés, a-t-elle ajouté indiquant qu'elle a renouvelé, dans ce film projeté pour la première fois à la cinémathèque, une ancienne technique utilisée dans le tournage des films sans paroles de Charlie Chaplin. Le film «Sadaka» a fait partie de sept documentaires programmés au panorama du court métrage et du film mobile dont «Le rendez-vous» du réalisateur Mohamed Baouch, «Un homme et deux théâtres» des cinéastes Aïssa Djouamaâ et Rabah Slimani, «El Ghalta» (la faute) de Chaâbani Ziad, «Human» de Issam Taâchit, «Joueurs de domino» de Abdelhakim Traidia et «Salah, Kebaili de Palestine» de Tahar Houchi.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha