Prévisions pour le 17 Octobre 2018

 Adrar Min 19 °C Max 30 °C
32
 Laghouat Min 11 °C Max 18 °C
11
 Batna Min 10 °C Max 15 °C
47
 Biskra Min 16 °C Max 22 °C
47
 Tamanrasset Min 17 °C Max 30 °C
34
 Tlemcen Min 10 °C Max 17 °C
11
 Alger Min 14 °C Max 21 °C
47
 Saïda Min 8 °C Max 16 °C
11
 Annaba Min 17 °C Max 22 °C
47
 Mascara Min 11 °C Max 19 °C
47
 Ouargla Min 16 °C Max 25 °C
34
 Oran Min 16 °C Max 22 °C
12
 Illizi Min 20 °C Max 36 °C
32
 Tindouf Min 15 °C Max 29 °C
32
 Khenchela Min 10 °C Max 16 °C
47
 Mila Min 13 °C Max 19 °C
11
 Ghardaïa Min 15 °C Max 22 °C
34
Accueil |Culture |

OUVERTURE DE LA 15ÈME ÉDITION DU FICA

Yemma Gouraya au rythme de la chanson amazighe

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Akli D. enflamme la scèneAkli D. enflamme la scène

Pour la deuxième soirée, l'ambiance était aussi au rendez-vous avec la rentrée en lice de la tonitruante Massa Bouchaffa.

L'ouverture de la 15ème édition du Festival international de la chanson amazighe de Béjaïa qu'organise le comité des fêtes de la ville de Béjaïa sous l'égide de l'APC a été marquée par une grande influence et une ambiance festive des grands jours. C'est à Akli D. que l'honneur était revenu d'ouvrir le bal de cette nouvelle édition épaulé pas la talentueuse Moubnia Aït Medour, une diva montante de la chanson algérienne dans toutes ses composantes, sans oublier le jeune Aziz Zaïdi qui était aussi au programme de cette soirée inaugurale. Akli D en maître des lieux, la star de la soirée, a tout simplement donné le «la» à cette 15ème édition du Festival de la chanson amazighe de Béjaïa.
Le troubadour, excité par un public de qualité, connaisseur, composé essentiellement de ses fans, a agrémenté cette soirée par une grande partie de son répertoire dont Anefas i larbi trankil, Aya barmen, c facile...entre autres... De son côté Mounia Aït Medour a joué à jeu pratiquement égal à la star de la soirée. Epauléé, encadrée et soutenue par un orchestre de qualité, guidée par le maestro Bazou, Mounia a étalé toute sa classe devant un public ébahi par sa voix sublime. Une belle prestation, en somme, à inscrire une fois de plus à l'actif de l'artiste au sens propre, Mounia Aït Medour qui est bien partie pour conquérir le monde de la chanson après avoir conquis celui du 4ème art. D'ailleurs, un duo a été vite improvisé entre elle et Akli D. à la grande joie du public. Pour la deuxième soirée, l'ambiance était aussi au rendez-vous avec la rentrée en lice de la tonitruante Massa Bouchaffa qui remonte sur scène après une petite éclipse. Comme à ses habitudes même si elle a perdu relativement un peu de sa vivacité sur scène, Massa Bouchaffa a su faire oublier son absence à son public. L'autre star de la soirée, un chanteur engagé de la cause amazighe et démocratique, Boudjemaâ Agraw en l'occurrence, a été au rendez-vous avec son public. Comme à chacune de ses sortie, l'enfant terrible d'Akfadou n'a pas oublié de rendre hommage à son ami et compagnon de lutte Maâtoub Lounès, en interprétant la fameuse chanson tahchat Webrid en parfaite communion avec le public. L'autre chanteur de la soirée n'était autre que Boubekeur Kherraz qui est en train de faire son chemin doucement, mais sûrement vers la réussite. Pour la soirée d'hier, c'est l'autre enfant prodige de la ville de Yemma Gouraya qui marque la scène artistique de l'Hexagone, Hafid Djemaï en l'occurrence, qui devait allumer le feu à la place du palmier en compagnie de ses frères Abdenour, Djamel et son fils Massine. L'autre chanteuse de la soirée qui devait animer la troisième soirée avec Hafid Djemaï n'est autre que Samia Brahmia.
En outre, un autre plateau, et pas des moindres est aussi installé au théâtre régional Malek Bouguermouh de Béjaïa (TRB). Il aura à faire défiler des artistes et chanteurs locaux dans un concours inédit pour distinguer les meilleurs musiciens, chacun dans son domaine, banjoïste, guitariste, violoniste, organiste, percussionniste...ces hommes de l'ombre par qui l'ambiance est à chaque fois assurée, et sans lesquels aucun chanteur ne peut se produire. Ces hommes de l'ombre, par qui le bonheur des chanteurs arrive. Une bonne initiative en somme, à inscrire à l'actif du comité des fêtes, à sa tête son chef d'orchestre, Malek Bouchebah, un fin connaisseur en la matière en sa qualité de professeur de musique.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha