Prévisions pour le 17 Octobre 2018

 Adrar Min 19 °C Max 30 °C
32
 Laghouat Min 11 °C Max 18 °C
11
 Batna Min 10 °C Max 15 °C
47
 Biskra Min 16 °C Max 22 °C
47
 Tamanrasset Min 17 °C Max 30 °C
34
 Tlemcen Min 10 °C Max 17 °C
11
 Alger Min 14 °C Max 21 °C
47
 Saïda Min 8 °C Max 16 °C
11
 Annaba Min 17 °C Max 22 °C
47
 Mascara Min 11 °C Max 19 °C
47
 Ouargla Min 16 °C Max 25 °C
34
 Oran Min 16 °C Max 22 °C
12
 Illizi Min 20 °C Max 36 °C
32
 Tindouf Min 15 °C Max 29 °C
32
 Khenchela Min 10 °C Max 16 °C
47
 Mila Min 13 °C Max 19 °C
11
 Ghardaïa Min 15 °C Max 22 °C
34
Accueil |Culture |

LE CLIP EST RÉALISÉ PAR SADEK BOUZINOU

Atini Yeddek ou la solidarité avec les subsahariens

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Un clip de solidarité avec les migrants subsahariens, prônant l'entraide et l'ouverture d'esprit, a été réalisé par le chanteur reggae Sadek Bouzinou à l'occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire le 19 août. Intitulé Atini Yeddek (Donne-moi ta main), le clip, réalisé sous forme de court métrage, retrace le drame du déplacement des populations sahéliennes à travers l'histoire d'une jeune migrante subsaharienne ayant perdu toute sa famille dans un de ces conflits qui ravagent des pays entiers voisins de l'Algérie, pays où elle fuit pour échapper à la mort et retrouver les survivants parmi ses proches.
Sur des airs reggae très festifs, Sadek Bouzinou, chanteur du groupe «Democratoz», raconte le voyage périlleux de la réfugiée -campée par la jeune comédienne amateure Ikram Yemmi- jusqu'en Algérie et qui vite s'y retrouve exposée au rejet, voire aux violences physiques et verbales. La deuxième partie de Atini Yeddek se poursuit sur une note d'espérance montrant une chaîne de solidarité formée autour de la migrante pour l'aider à retrouver confiance en découvrant une autre facette, chaleureuse et hospitalière, des Algériens. L'initiateur du projet a indiqué que ce clip est le fruit des efforts conjugués de plusieurs jeunes et artistes d'Oran qui ont voulu «réagir à la vague de violence qui s'est déployée dernièrement contre les migrants sur les réseaux sociaux». Ce collectif d'artistes oranais souhaite susciter un «éveil des consciences»chez la population algérienne et inciter les citoyens à «revenir aux valeurs d'hospitalité et d'entraide dont les Algériens sont si fiers», explique Sadek Bouzinou. Le texte de la chanson se veut également un rappel de l'ancrage africain de l'Algérie, de sa culture, de son histoire et des valeurs partagées avec le reste du continent. Le clip Atini Yeddek est mis en ligne sur Internet.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha