Accueil |Culture |

LES ORGANISATEURS DE LA 10E ÉDITION DU FESTIVAL DE LA CHANSON ORANAISE

"La relève est assurée"

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Cette édition a été une réussite sur tous les plans, malgré le peu de temps disponible.

Les participants à une table ronde consacrée à l'évaluation de la 10ème édition du festival de la chanson oranaise, au siège de la radio «El-Bahia» d'Oran, se sont accordés tous sur le fait que cette édition a été une réussite sur tous les plans. Le festival a été une réussite totale, malgré le peu de temps dont disposaient les organisateurs, attirant un public nombreux durant les quatre jours de cette édition où de belles voix ont été découvertes chez les jeunes candidats du concours, s'est-on félicité. «La relève est donc assurée», a estimé le poète et président du jury du festival, Toumouh Abdallah, soulignant «nous avons commencé à cueillir les fruits du festival, car 70% des artistes ayant participé à cette édition sont le produit du festival depuis sa création. Nous sommes confiants, d'autant que l'objectif principal du festival est d'assurer la pérennité de la chanson oranaise».
M.Toumouh a, d'autre part, salué les efforts déployés pendant 15 jours seulement par la direction de la culture de la wilaya d'Oran pour assurer la tenue de cette édition du festival, qui devait être reportée, voire annulée. «Oran a perdu de nombreux artistes cette année dont le regretté Blaoui El Houari. Il était impératif que le festival ait lieu, afin de leur rendre hommage», a-t-il souligné. De son côté, la commissaire du festival, Khalida Benbali a estimé que l'acquis le plus important du festival a été la présence et la disponibilité des artistes durant les quatre jours que cette édition a duré. Ce sont presque tous des produits des éditions précédentes du festival et les autres sont des habitués. «Le festival a été une réussite et la soirée de clôture a été l'apothéose», a-t-elle déclaré ajoutant que «le public était merveilleux et connaisseur». Pour sa part, le directeur de la culture de la wilaya d'Oran, Kouider Bouziane a souligné que «le festival est ouvert à tous les jeunes Algériens et pas seulement aux jeunes Oranais».
«Les Algériens de toutes les régions du pays, voire de l'étranger peuvent participer au festival. La seule condition est d'interpréter des chansons du genre oranais. C'est du genre dont il est question non la région», a-t-il soutenu. «L'objectif est la préservation du patrimoine culturel immatériel d'Oran et le festival est garant de la pérennité de ce genre noble, très ancré chez le public oranais et le public algérien de manière générale», a affirmé Bey Bekkaï, musicien et chef d'orchestre du festival. Quant au lauréat du concours de cette édition, le jeune Khatir Kessaïri, qui a remporté la première place avec son interprétation sublime de «Ya waâdi» de Ahmed Wahby, il a déclaré: «Les organisateurs nous ont beaucoup encouragés et nous ont traités comme des professionnels».
«M.Bekkaï n'a ménagé aucun effort pour nous aider durant les répétitions qui ont eu lieu quotidiennement pendant deux semaines. Les musiciens et les autres chanteurs du festival nous ont prodigué de précieux conseils», a-t-il ajouté.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha