Prévisions pour le 17 Aout 2018

 Adrar Min 32 °C Max 43 °C
34
 Laghouat Min 20 °C Max 30 °C
30
 Batna Min 16 °C Max 27 °C
47
 Biskra Min 26 °C Max 34 °C
4
 Tamanrasset Min 22 °C Max 31 °C
28
 Tlemcen Min 17 °C Max 28 °C
39
 Alger Min 20 °C Max 29 °C
30
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
39
 Annaba Min 22 °C Max 29 °C
30
 Mascara Min 18 °C Max 30 °C
30
 Ouargla Min 28 °C Max 37 °C
30
 Oran Min 24 °C Max 27 °C
34
 Illizi Min 28 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 18 °C Max 36 °C
32
 Khenchela Min 17 °C Max 27 °C
47
 Mila Min 18 °C Max 31 °C
4
 Ghardaïa Min 24 °C Max 33 °C
34
Accueil |Culture |

9ÈME FESTIVAL LOCAL DE MUSIQUE ET CHANSON CHAOUIES

Khenchela prépare la relève

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Djamel Sabri, un ténor de la chanson chaouieDjamel Sabri, un ténor de la chanson chaouie

Les ateliers de formation musicale reflètent le souci «de découvrir des jeunes talents capables d'assurer la pérennité de la chanson folklorique chaouie authentique».

La neuvième édition du festival local de musique et chanson chaouies s'est ouverte vendredi soir à la Maison de la culture Ali- Souaï de Khenchela avec son volet académique de formation musicale sous le thème de la recherche, de la relève et la préservation de ce pan authentique du patrimoine.
Dans un point de presse animé hier à la cinémathèque, le commissaire du festival Abdelouahab Benzaïm a assuré que ces ateliers de formation musicale reflètent le souci des organisateurs du festival et des encadreurs «de découvrir des jeunes talents capables d'assurer la pérennité de la chanson folklorique chaouie authentique». Le slogan «communiquons avec les générations» choisi pour cette édition traduit l'intention du commissariat du festival d'investir dans les jeunes qui représentent le maillon le plus important dans la préservation du patrimoine, a ajouté Benzaïm qui a estimé que «la protection du patrimoine relève de la responsabilité de tous». Il a mis l'accent à ce propos sur le fait que «la chanson folklorique chaouie typique qui est exécutée avec les seuls instruments de la flûte et 'bendir'' n'est plus interprétée que par de vieux artistes». De son côté, Farid Rebah, membre du commissariat du festival chargé de la programmation et du suivi des ateliers de formation a indiqué que le festival est une opportunité «pour découvrir les jeunes talents». Il a également estimé que les éliminatoires ayant précédé l'ouverture des ateliers de formation musicale du festival ont révélé «l'existence de jeunes artistes aux talents remarquables». Ces ateliers de formation aux bases de la musique et du chant des jeunes artistes sélectionnés par le jury du festival se poursuivent jusqu'au 17 septembre qui verra l'ouverture du programme de concerts du festival pendant 4 jours à clôturer par un concours de chant chaoui entre les artistes participants venus de six wilayas.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha