Accueil |Culture |

CONSTANTINE

La bibliothèque de Bab El Kantara inaugurée en novembre

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La bibliothèque urbaine, réalisée au quartier Bab El Kantara, au centre-ville de Constantine, ouvrira ses portes en novembre prochain, a annoncé samedi dernier le directeur des équipements publics (DEP), Mohamed Zegadi. Dans une déclaration à l'APS, le même responsable a précisé que les travaux de cette structure culturelle ont été achevés et qu'il «ne reste que les dernières retouches, parallèlement à l'installation des équipements modernes en vue de son inauguration à l'occasion de la célébration du 63ème anniversaire du déclenchement de la glorieuse guerre de libération. Il a ajouté que «la découverte de vestiges archéologiques lors des premières opérations de terrassement pour le lancement de ce projet a obligé l'entreprise chargée de la réalisation à modifier son planning». La mise en service de cette bibliothèque urbaine permettra de mettre à la disposition des habitants de cette ville en particulier un «espace approprié» pour encourager les jeunes à la lecture à travers le grand nombre de titres qui sera proposé aux lecteurs dans tous les domaines, selon le DEP.
Cette infrastructure, réalisée dans un style architectural maghrébin, s'ajoute aux autres structures culturelles affectées ces dernières années au bénéfice de la wilaya de Constantine dont la grande salle de spectacles «Ahmed Bey» (Zénith), les annexes de la Maison de la culture réparties sur les daïras de la wilaya et autres commodités qui avaient fait l'objet de vastes actions de mise à niveau, a-t-il noté.
Cette bibliothèque qui surplombe la vallée de l'oued Rhumel, dispose d'espaces numériques dotés d'équipements sophistiqués, de salles de conférences, de lecture et d'Internet destinées à toutes les catégories d'âge.
La bibliothèque urbaine de Bab El Kantara, confiée à un bureau d'études et une entreprise de réalisation algériens, fait partie des projets inscrits dans le cadre de la manifestation «Constantine, capitale 2015 de la culture arabe», et a nécessité la mobilisation de un milliard de dinars, a-t-on rappelé.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha