Prévisions pour le 19 Novembre 2018

 Adrar Min 15 °C Max 22 °C
26
 Laghouat Min 9 °C Max 17 °C
26
 Batna Min 6 °C Max 13 °C
39
 Biskra Min 11 °C Max 17 °C
28
 Tamanrasset Min 13 °C Max 25 °C
28
 Tlemcen Min 7 °C Max 12 °C
11
 Alger Min 13 °C Max 19 °C
39
 Saïda Min 6 °C Max 13 °C
12
 Annaba Min 11 °C Max 21 °C
30
 Mascara Min 8 °C Max 15 °C
12
 Ouargla Min 11 °C Max 23 °C
28
 Oran Min 11 °C Max 18 °C
11
 Illizi Min 14 °C Max 28 °C
28
 Tindouf Min 12 °C Max 19 °C
30
 Khenchela Min 5 °C Max 13 °C
28
 Mila Min 10 °C Max 19 °C
30
 Ghardaïa Min 11 °C Max 18 °C
26
Accueil |Culture |

ANNABA

Imra'a bi dhilin maksour chaleureusement accueillie par le public

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les amateurs du quatrième art ont chaleureusement accueilli le monodrame Imra'a bi dilin maksour (l'ombre d'une femme brisée), présenté en générale jeudi soir au théâtre régional Azzedine-Medjoubi de Annaba. Ecrit par Kenza Mebarki et mis en scène par Djamel Hamouda, ce monodrame superbement rendu par la talentueuse Radja Houari évoque le quotidien de la femme dans la société et les défis auxquels elle doit faire face à la recherche de soi. Ce spectacle aborde les aspects existentiels de ce quotidien pour raconter les tourments qui tiraillent la femme à travers l'histoire de la jeune Wafia qui refuse un quotidien imposé et essaye de casser les codes préétablis de la société et de s'affirmer. D'une durée de près d'une cinquantaine de minutes, ce monodrame dégage des sentiments contradictoires transmis par la comédienne Radja Houari via des gestes se voulant le parfait reflet de cette crise existentielle. Une tournée artistique est prévue pour cette production du théâtre régional de Annaba (TRA).

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha