Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Culture |

LE 9E FESTIVAL INTERNATIONAL DE MUSIQUE SYMPHONIQUE

Il s'ouvre à l'opéra d'Alger

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le 9e Festival culturel international de musique symphonique qui verra la participation de 13 pays dont l'Italie comme invité d'honneur, s'est ouvert samedi soir à l'opéra d'Alger Boualem-Bessaih. Sous la direction du maestro Amine Kouider, l'Orchestre symphonique national (OSN)- désormais renommé Orchestre de l'opéra d'Alger-, soutenu par une vingtaine d'instrumentistes et chanteurs lyriques italiens, ont revisité une heure durant des extraits de «La Traviata», une des oeuvres les plus anciennes et célèbres du compositeur italien Giuseppe Verdi (1813-1901). Dans une fusion musicale de haute facture agrémentée par l'Ensemble italien «Arco Magico Chamber Orchestra» dont font partie les chanteurs lyriques Gaia Gaia Petrone, Giuseppe Talamo et Massimiliano Fichera, les membres des deux formations ont accordé leurs violons pour exécuter l'oeuvre «Poème symphonique» en hommage à son auteur, compositeur et arrangeur, l'Algérien Rachid Saouli, disparu en septembre dernier.
Nombreux à assister à cette soirée inaugurale de ce festival qu'abrite depuis l'an dernier l'opéra d'Alger Boualem-Bessaih, le public a admiré et applaudi les prouesses des 72 instrumentistes et chanteurs lyriques algériens et italiens, dirigés par Amine Kouider. Présent à la cérémonie, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a souligné dans son allocution d'ouverture que le Festival international de musique symphonique était un «rendez-vous très attendu par les passionnés de cette musique savante». Réitérant le soutien de l'Etat qui continue à accompagner cet événement culturel de portée universelle, le ministre a salué la participation de l'Italie, «précurseur» et une «référence» de ce registre musical. Pour sa part, le commissaire du festival, Abdelkader Bouazzara, a relevé l'«intérêt» et l'«enthousiasme» du public pour la musique symphonique qui tend à s'incruster dans le paysage musical algérien. Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Hassen Mermouri et son homologue nigérien, Ahmet Boto, qui effectue une visite de travail en Algérie ainsi que l'ambassadeur d'Italie en Algérie, Pasquale Ferrara, ont assisté à la cérémonie d'ouverture de cette édition dédiée symboliquement à la mémoire du compositeur Rachid Saouli.
Outre l'Algérie, 13 pays dont la Tunisie, la Syrie, l'Allemagne, le Japon et le Mexique, participent à ce festival qui se poursuivra jusqu'au 18 octobre à l'opéra d'Alger. Organisé depuis 2009, le Festival international de musique symphonique est un rendez-vous annuel qui réunit chaque année une pléiade de grands noms de la musique symphonique universelle qui se produisent en concert devant un public d'initiés.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha