Prévisions pour le 14 Decembre 2018

 Adrar Min 7 °C Max 20 °C
32
 Laghouat Min 5 °C Max 10 °C
12
 Batna Min 1 °C Max 8 °C
39
 Biskra Min 6 °C Max 13 °C
12
 Tamanrasset Min 6 °C Max 18 °C
28
 Tlemcen Min 3 °C Max 8 °C
30
 Alger Min 7 °C Max 15 °C
12
 Saïda Min 3 °C Max 8 °C
11
 Annaba Min 10 °C Max 14 °C
12
 Mascara Min 5 °C Max 12 °C
30
 Ouargla Min 11 °C Max 17 °C
23
 Oran Min 11 °C Max 16 °C
30
 Illizi Min 9 °C Max 21 °C
32
 Tindouf Min 12 °C Max 22 °C
32
 Khenchela Min 2 °C Max 9 °C
11
 Mila Min 6 °C Max 11 °C
11
 Ghardaïa Min 8 °C Max 14 °C
23
Accueil |Culture |

VENTES-DÉDICACES AUX ÉDITIONS ANEP

"Hassi-Mesfsoukh village de mon enfance" de Akila Kadaoui

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Mon livre raconte l'histoire d'un village. Celui de mon enfance. C'est un village qui se trouve à Hassi-Mesfsoukh dans la région de l'Oranie, mais c'est aussi l'histoire de tous les villages. C'est un récit et roman. Ce livre est criant de nostalgie et imprégnera le lecteur de sensations profondes. Il raconte l'histoire de la disparition d'une petite fille qui a l'âge de deux ans, prénommée Nouria et qui mettra le lecteur en haleine. C'est un village colonial qui vivait dans la tranquillité et la sérénité et cette histoire a déclenché une psychose à l'intérieur du village. C'est là d'où l'intérêt du livre. Je suis née en France et je passais mon enfance chaque année dans mon petit village. L'idée de faire ce livre c'est la transformation tragique de ce village. Les échanges ne sont plus les mêmes. Les sentiments ne sont plus les mêmes. Et la sérénité des échanges a complètement disparu. Ce livre je l'ai écrit pour faire parler des villages parce que généralement en Algérie on a tendance à discréditer les gens des petits villages. C'est pour donner la parole à ces gens là mais qu'il les voit aussi différemment et sous un nouvel oeil, positif.»

«Raconte- moi Alger» Mohamed -Arezki Himeur

«Mon livre est une ballade à travers les rues et les quartiers d'Alger. Avec des itinéraires bien précis. Alger à Bab El Oued en passant par la Casbah, tout ce qu'un promeneur peut voir sur son itinéraire. Un autre, de la Grande-Poste jusqu'à la place des Martyrs en passant par la place Port Saïd, ce livre je l'ai fait d'abord pour moi-même. Ça peut intéresser tout le monde. Algérien ou étranger, d'autant plus qu'il y a un certain nombre de choses, d'images dont on n'a pas encore parlé jusqu'à aujourd'hui. Par exemple, j'ai raconté un certain nombre d'anecdotes notamment j'ai parlé de ce Français pied-noir qui avait créé le sérum antiscrorpionique. Cet homme a vécu dans le même endroit pendant 55 ans en Algérie. On rentre dans l'immeuble, on trouve une plaque, mais personne ne sait de qu'il s'agit. Personne ne parle d'un médicament qui a été inventé en Algérie. Il y a aussi l'histoire de Karl Marx qui est venu en 1882 en Algérie et qui s'est fait raser à la rue Bab Azzoun. C'était la première fois qu'il se départissait de sa barbe de prophète en quelque sorte. Je décris des itinéraires et sur cet itinéraire il y a un certain nombre de choses à voir comme des statuts de femme ou d'homme dont on ne parle pas non plus, de leur création... Il y a des fresques qu'on admire à Alger, mais on ne sait pas qui était derrière. Toutes ces histoires qui se cachent derrière la vie de ces statues et autres monuments je pense que ça pourrai intéresser les gens.»

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha