Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Culture |

PREMIÈRE EXPOSITION DE AMINA BENBOURECHE

Une artiste autodidacte

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Dans son exposition «Les cycles», inaugurée samedi dernier à Alger l'artiste plasticienne Amina Benboureche matérialise les cycles de la vie, instrumentalise les symboles et exprime des états d'âmes communs dans une collection d'illustrations digitales. Organisée à l'Institut culturel italien d'Alger, cette première exposition individuelle de l'artiste regroupe une quinzaine d'oeuvres célébrant le trait et le dessin digital en matérialisant une grande sensibilité des personnages avec des inspirations puisées dans les éléments. Amina Benboureche explore le cycle du temps à travers des lignes monochromes dans des oeuvres comme «âge de Neptune» et «âge de soleil», des oeuvres traduisant, par des dessins de femmes, la jeunesse, la floraison, l'épanouissement, ou le don de la vie par la mort et la décomposition. Assignant à la femme le rôle de témoin du cycle de la vie, la jeune plasticienne esquisse, dans «Terre morte», le drame écologique par des visages de femmes laissant place à un crâne ou encore les fleurs se transformant en fumée.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha