Accueil |Culture |

IL AURA LIEU À TIZI OUZOU

Hommage à Mammeri au Festival du film amazigh

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Hommage à Mammeri au Festival du film amazigh

Pour clôturer comme il se doit l'année de la commémoration du centenaire de la naissance du célèbre écrivain, romancier, anthropologue et linguiste, la 16ème édition du Festival culturel national du film amazigh sera dédiée à la mémoire de l'auteur de la première grammaire de langue amazighe.

C'est ce qu'ont annoncé les organisateurs de ce festival (la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou) qui ont précisé qu'il se tiendra du 24 au 28 décembre 2017 dans la wilaya de Tizi Ouzou, où le festival était domicilié sur décision de l'ancienne ministre de la Culture Khalida Toumi. La direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou, principal organisateur du festival en question, a ainsi annoncé l'ouverture des dépôts des films en tamazight pour la participation à la 16ème édition de cette manifestation cinématographique. «Le Festival du film amazigh qui sera marqué par la commémoration du centenaire de la naissance de l'écrivain, anthropologue et linguiste Mouloud Mammeri (1917-2017), sera axé sur le volet de la formation, considéré par le comité d'organisation comme pierre angulaire de ce rendez-vous. Cette édition s'est fixée comme objectif principal l'implication des professionnels autour des problématiques du champ de l'audiovisuel, du cinéma et l'initiation des jeunes cinéphiles aux techniques audiovisuelles et réalisation de films», précise le commissariat du festival. Ce dernier indique en outre que les catégories de films concernées par la compétition sont les films de fiction longs-métrages, les films de fiction courts-métrages ainsi que les films documentaires. On a appris que la date limite du dépôt des films soumis au Festival culturel national annuel du film amazigh a été fixée au 5 décembre 2017. Le commissariat du festival a précisé que les films déposés doivent être accompagnés du dossier d'inscription au siège du Festival culturel national annuel du film amazigh, sis à la Maison de la culture Mouloud-Mammeri. Il y a lieu de rappeler que la participation à ce festival est ouverte à tous les réalisateurs de nationalité algérienne, ayant réalisé un film en langue amazighe, sous réserve d'accepter le règlement du festival. Les films en question doivent être présentés en langue amazighe ainsi que les titres des productions qui doivent être aussi en tamazight. La production du film ne doit pas dépasser trois ans depuis sa sortie, avertissent les organisateurs. Et le comité de visionnage du festival demeure le seul habilité à accepter ou à refuser tout film proposé au festival, ajoute-t-on. «Les films sélectionnés pour la compétition officielle au festival seront choisis par le comité de visionnage et la liste sera rendue publique», indique-t-on. En outre, les réalisateurs s'engagent à être présents lors à la cérémonie de remise des prix. Ainsi que lors de la projection du film. Rappelons que le jury de la compétition officielle du Fcnafa, est constitué de personnalités issues du domaine artistique et professionnel du cinéma et des médias. Les prix de l'Olivier d'or seront décernés au meilleur film de fiction long-métrage, au meilleur film de fiction court-métrage, au meilleur film documentaire, à la meilleure interprétation féminine du film de fiction long métrage et à la meilleure interprétation masculine du film de fiction long métrage.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha