Prévisions pour le 22 Octobre 2018

 Adrar Min 19 °C Max 30 °C
28
 Laghouat Min 10 °C Max 25 °C
30
 Batna Min 10 °C Max 20 °C
34
 Biskra Min 16 °C Max 30 °C
32
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 9 °C Max 20 °C
28
 Alger Min 15 °C Max 23 °C
39
 Saïda Min 10 °C Max 20 °C
30
 Annaba Min 17 °C Max 22 °C
47
 Mascara Min 12 °C Max 21 °C
30
 Ouargla Min 17 °C Max 30 °C
30
 Oran Min 18 °C Max 23 °C
28
 Illizi Min 21 °C Max 30 °C
28
 Tindouf Min 20 °C Max 22 °C
12
 Khenchela Min 10 °C Max 17 °C
30
 Mila Min 14 °C Max 20 °C
11
 Ghardaïa Min 14 °C Max 28 °C
30
Accueil |Culture |

BATNA

9ème Festival national de théâtre amazigh

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La 9ème édition du Festival culturel national du théâtre amazigh s'est ouverte dimanche soir au théâtre régional de la ville de Batna en présence d'un public nombreux.
Les adeptes et professionnels du 4ème art ont été nombreux en dépit du froid piquant de cette journée à assister à la cérémonie d'ouverture de cette édition qui se poursuivra jusqu'au 15 décembre sous le slogan «nous nous rencontrons pour que nous progressions». Dans son allocution d'ouverture, le commissaire du festival, Salim Souhali, a souligné que la présente édition en dépit de la réduction du nombre de journées du festival et du nombre des troupes participantes en raison de la réduction du budget de la manifestation, cette dernière demeure «une opportunité pour la créativité et le travail sérieux» au service de la promotion du mouvement théâtral en Algérie.
Cette édition est en soi «un challenge» qui traduit la détermination à assurer la pérennité du festival qui constitue un espace ouvert aux talents du théâtre d'expression amazighe, a notamment indiqué le commissaire du festival.
Le jury du festival est composé d'artistes et professionnels de l'art et du théâtre, a ajouté M. Souhali en assurant que la majorité des pièces participantes sont de nouvelles productions.
Le public a suivi durant cette soirée d'ouverture un monodrame de la troupe Debza d'Alger intitulé «El Methoum» (l'accusé) adapté d'une oeuvre de Abdellatif Bounab et réalisé par Merzoug Hamiane.
Déclinée sur fond d'un décor très sobre, l'oeuvre tourne autour de la mésaventure d'une personne qui, après avoir évoqué le passé de ses aïeuls, se retrouve emprisonnée et accusée à tort d'un crime qu'elle n'a pas commis.
L'édition 2017 du festival national du théâtre amazigh met en lice 10 troupes dont celles des trois théâtres régionaux de Batna, Béjaïa et Tizi Ouzou.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha