Prévisions pour le 25 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 35 °C
30
 Laghouat Min 17 °C Max 30 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 25 °C
30
 Biskra Min 21 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 22 °C Max 30 °C
23
 Tlemcen Min 16 °C Max 27 °C
32
 Alger Min 21 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 18 °C Max 29 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
34
 Mascara Min 16 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 34 °C
32
 Oran Min 21 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 24 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 33 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 24 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 26 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 31 °C
32
Accueil |Culture |

LE GRAND ARTISTE INITIE AU BRAILLE À TIZI OUZOU

Vie et vécu de Brahim Tayeb

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Vie et vécu de Brahim Tayeb

La bibliothèque de lecture publique de la ville de Tizi Ouzou a abrité, hier, une journée dédiée au braille.

La manifestation a été organisée sous le parrainage du grand chanteur Brahim Tayeb. Pour cette manifestation thématique qui se déroulait en marge de la 10ème édition du salon Djurdjura du livre, les organisateurs, qui sont entre autres la direction de la culture, ont peaufiné un riche programme. Brahim Tayeb sera présent avec un programme thématique intitulé «Brahim Tayeb, vie et vécu». Dans la matinée, une série de conférences a été présentée. Il a été d'abord question de «la naissance et de l'évolution du braille». Première séance, «naissance du braille» animée par Abed Djelid, cadre à la bibliothèque de lecture publique de Tiaret alors que dans la deuxième séance, c'est Charaf Moussa enseignant à l'UGA de Boukhalfa qui a évoqué «l'apprentissage de la lecture du braille». Dans l'après-midi, Boudaoud Brahim a tenté une approche pratique de la technique avec la communication avec les usagers présents dans la salle de la Maison de la culture.
La journée a également été l'occasion pour la tenue de plusieurs ateliers sur l'apprentissage de la technique du braille. Dans l'après-midi, les ateliers se poursuivaient encore avec un autre animé par les frères Bellil qui ont intitulé leur séance «Je réalise mon livre». Les deux frères sont gérants d'un établissement spécialisé justement en la matière.
Par ailleurs, la journée sur le braille parrainée par le chanteur et poète Brahim Tayeb est organisée dans le cadre de la 7e édition du salon Djurdjura du livre qui se tient depuis quelques jours. Des communications ont été tenues par des écrivains de renom comme Lynda Koudache, romancière de langue amazighe.
Un programme de conférences très riches qui s'était poursuivi avec notamment la communication présentée par Hassane Helouane et Hamid Bilek sous le thème évocateur, «Mouloud Mammeri, l'amousnaw».
A noter, par ailleurs, que l'activité culturelle est également animée par le mouvement associatif en partenariat avec la direction de la culture. A Draâ El Mizan, c'est une journée en hommage à plusieurs chanteurs anciens. Plusieurs artistes kabyles ont été honorés avant-hier samedi à Draâ El Mizan. Cette expression collective de gratitude envers cette frange de la société a été réalisée par les jeunes de la dynamique association Amgoud. La manifestation a également été mise à profit par les jeunes pour rendre un vibrant hommage à l'actuelle directrice de la Maison de la culture Nabila Goumeziene pour son travail au profit de la culture amazighe au niveau de l'institution qu'elle dirige. Hier, donc une pléiade d'artistes kabyles parmi l'ancienne génération a été honorée.
Un hommage leur a donc été rendu de leur vivant et en leur présence. Slimane Chabi, Arezki Bouzid, El Djida, Chabha, Ouazib, Hamel Saïd, Med Chemoune ainsi que le réalisateur Ahcene Osmani. Des personnalités artistiques qui ont fait le bonheur des auditeurs de la radio dans les années soixante et soixante-dix, voire jusqu'aux années quatre-vingt. Cette rencontre sympathique a été agrémentée par la présence des chanteurs de cette génération ainsi que les jeunes.
Les présents se sont délectés de belles paroles. Des séances de témoignages ont été organisées afin de permettre à la jeune génération de découvrir ces talents d'autrefois, mais surtout de remettre au goût du jour des chansons cultes qui ont bercé plusieurs générations.
La rencontre a également été l'occasion d'aborder la thématique épineuse de la condition de l'artiste. Plusieurs intervenants ont exposé les efforts consentis ces dernières années par les pouvoirs publics dans la prise en charge des difficultés rencontrées par cette catégorie, surtout en fin de vie.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha