Prévisions pour le 20 Decembre 2018

 Adrar Min 9 °C Max 22 °C
32
 Laghouat Min 3 °C Max 16 °C
30
 Batna Min 0 °C Max 12 °C
28
 Biskra Min 4 °C Max 19 °C
30
 Tamanrasset Min 8 °C Max 19 °C
30
 Tlemcen Min 5 °C Max 12 °C
28
 Alger Min 7 °C Max 17 °C
28
 Saïda Min 3 °C Max 14 °C
28
 Annaba Min 8 °C Max 17 °C
28
 Mascara Min 6 °C Max 17 °C
28
 Ouargla Min 3 °C Max 16 °C
34
 Oran Min 10 °C Max 17 °C
28
 Illizi Min 10 °C Max 23 °C
28
 Tindouf Min 6 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 3 °C Max 13 °C
28
 Mila Min 3 °C Max 16 °C
28
 Ghardaïa Min 4 °C Max 17 °C
30
Accueil |Culture |

STAR WARS LES DERNIERS JEDI À L'AFFICHE À ALGER

L'espoir entre doute et révélations

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'espoir entre doute et révélations

Dédié à feue Carrie Fisher, décédée l'année dernière, le film est distribué dans les trois salles algériennes Ibn Zeydoun, Ibn Khaldoun et Cosmos de Riad El Feth grâce à la boîte de distribution Md-Ciné....

Sorti le 13 décembre en France, Star Wars Les derniers des Jedi de Rian Johnson, dernière franchise de Walt Disney après que George Lucas l'a vendu, rappelons-le à 4 milliards de dollars, est à l'affiche également à Alger depuis hier. Après Rogue one, nous retrouvons les mêmes héros du Réveil de la force dans une nouvelle aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur, le passé...Certains comédiens rencontrés dans l'avant-dernier épisode sont plus approfondis, leur rôle est plus accentué. Oscar Isaac qui est du côté de la force s'avère être un redoutable résistant qui a plus d'un tour dans son sac tandis que plane le doute sur le présumé nouveau Dark vador campé à merveille par le beau Adam Driver qui incarne ici une forme hybride de sentiments partagés, entre fragilité, beauté du charisme et l'envie méchante de tout en découdre avec toute cette guerre qui dure depuis des lustres. D'ailleurs, lui il veut en finir avec cette guerre, quitte à s'associer avec celle qui désormais doute, ne trouve plus sa place, à savoir la fougueuse et jeune dynamique soldat Ray formidablement campé par la comédienne Dausy Ridley qui, après avoir mis enfin la main sur Luke Skywalker tente de le persuader de revenir pour reprendre le combat. Ce dernier étant exilé sur une île pour noyer sone chagrin d'avoir échoué d'éduquer son neveu Ben, qui finit par basculer dans le côté obscur, refuse au départ d'obtempérer. Il indiquera au soldat Ray qu'il est temps d'en finir avec la dynastie des Jedi et de casser enfin avec ce mythe du héros qui n'a jamais existé. Or pour le soldat Ray, il faut sauvegarder cette notion d'héroïsme de certaines légendes si on veut perpétuer l'étincelle de l'espoir. Celle-ci, l'on verra dans le film, viendra souvent chez des personnes dont on s'attend le moins. Si le film cesse avec le concept manichéiste censé opposer le bien au mal, l'originalité de son scénario réside cette fois dans le fait qu'il nous amène à réfléchir sur la nécessité d'une éventuelle troisième option ou porte de salut qui entraînerait peut-être un certain équilibre dans tout cet univers fait de destruction et de drame. D'ailleurs, quand on part rechercher un certain voleur qui sait craquer les codes du vaisseau du premier ordre, celui-ci se laissera facilement corrompre au nom de l'argent tout comme ces riches habitants de cette île, tous huppés et appartenant à une classe de privilégiés car gagnant leur vie en vendant des armes à l'ennemi, mais aussi parfois «aux gentilles» comme il est mentionné dans le film. Et si l'espoir viendra de ce jeune garçon regardant le ciel droit devant lui en fin de compte? Assurément, avec un horizon ouvert tout est permis, même si la flotte de la résistance a beaucoup perdu de ses effectifs et souffert en pertes humaines nonobstant un de ses plus grands vaillants héros au final...Film intéressant tant sur le plan technique qu' idéologique, certains puritains regretteront cependant la disparition in fine de l'esprit de Stars Wars au détriment d'une petite glissade vers un aspect plus ou moins aseptisé et bon enfant de l'univers magique de Walt Disney. Néanmoins, les adultes ayant gardé leur âme d'enfant, continueront à apprécier sans aucun doute ce film tant ses petits animaux adorables qui apparaissent par-ci par-là dans le film sont d'une tendresse infinie pour le regard et méritent qu'on s'y attarde tant la nature continue à receler beaucoup de beauté au-delà de la froideur mécanique des machines et des vaisseaux spacieux. Stars wars Les derniers des Jedi a ça de singulier, finalement l'ambiguïté de ses personnages ambivalents dont leur identité mystérieuse n'a pas révélé complètement tous ses secrets même si cet épisode en divulgue pas mal. Les gros plans sur chaque visage, nous l'aurons remarqué, est à chaque fois comme une plongée dans les méandres tout pleins d'énigmes de notre humanité partagée entre le désir de bienveillance, mais de violence aussi. Pour en finir, faut -il tout sacrifier et à quel prix? Nous le saurons peut-être dans le prochain épisode de Stars Wars... En attendant, il reste à vous d'aller apprécier cet énième épisode de la guerre des étoiles, dédié pour rappel, à la comédienne Carrie Fisher, décédée l'année dernière. Un film distribué dans les trois salles algérienne Ibn Zeydoun, Ibn Khaldoun et Cosmos de Riad El Feth grâce à la boîte de distribution Md-ciné avec le concours de Société Générale. Et pour connaître les horaires de diffusion, il suffit d'aller consulter la page Sortie cinéma Algérie sue facebook. Un film rebondissant en tout cas qui fait réfléchir sur notre monde d'aujourdhui. Notre belle époque belligérante et corrompue.. Et si le bien s'unissait avec le mal... ça donnerait quoi à votre avis?

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha