Accueil |Culture |

JOURNÉES DU COURT-MÉTRAGE D'ANNABA

Le court-métrage Je te promets décroche le Premier Prix

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le court-métrage Je te promets du réalisateur Mohamed Yargui de Béjaïa a décroché, dimanche, le Premier Prix de la première édition des journées du court-métrage de Annaba. D'une durée de 17 minutes, le film évoque le droit des femmes à déterminer leur avenir à travers l'histoire de Baya, résidant dans un village de Béjaïa et qui a été contrainte de quitter l'école et de s'occuper de tâches familiales. Ce film aborde le destin inéluctable de la femme à travers la promesse faite par un frère à sa soeur, l'assurant de la laisser se rendre en ville et de réaliser le rêve de sa vie, après avoir réussi ses études, mais au fil du temps et des tourments, le rêve de Baya se dissipe, tandis que son frère s'enferme dans ses souvenirs et sa repentance pour ne pas avoir respecté sa promesse. Produit et tourné dans la région de Béjaïa, en 2016, ce film en tamazight, a remporté neuf Prix nationaux et internationaux.
Par ailleurs, le Second Prix du festival, abrité par la Maison de la culture Mohamed Boudiaf, a été décerné au court-métrage Jissr ila El hayet de Mohcène Adel de Constantine, tandis que le Troisième Prix a été obtenu par le jeune réalisateur Abderrahmane Harath de Annaba pour son court-métrage Assef. Ces journées du court-métrage de Annaba, organisées par la Maison de la culture Mohamed Boudiaf, ont vu la participation de 15 courts-métrages, dont 10 films ont concouru lors de cette manifestation.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha