Prévisions pour le 22 Octobre 2018

 Adrar Min 19 °C Max 30 °C
28
 Laghouat Min 10 °C Max 25 °C
30
 Batna Min 10 °C Max 20 °C
34
 Biskra Min 16 °C Max 30 °C
32
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 9 °C Max 20 °C
28
 Alger Min 15 °C Max 23 °C
39
 Saïda Min 10 °C Max 20 °C
30
 Annaba Min 17 °C Max 22 °C
47
 Mascara Min 12 °C Max 21 °C
30
 Ouargla Min 17 °C Max 30 °C
30
 Oran Min 18 °C Max 23 °C
28
 Illizi Min 21 °C Max 30 °C
28
 Tindouf Min 20 °C Max 22 °C
12
 Khenchela Min 10 °C Max 17 °C
30
 Mila Min 14 °C Max 20 °C
11
 Ghardaïa Min 14 °C Max 28 °C
30
Accueil |Culture |

PRÉSENTATION DE INKYLAB À ALGER

Un coup d'Etat artistique!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Un solide partenariatUn solide partenariat

Un appel est lancé pour les illustrateurs et bédéistes algériens qui veulent voir leur travail imprimé et édité dans un livre collectif de la part de la Maison de l'image de Tunis. A contacter, pour ce faire, Brokk'Art, son vis-à-vis algérien...

Inkylab (jeu de mots entre encre en anglais et laboratoire) est un projet de création d'une plate-forme Web ainsi qu'un atelier d'imprimerie collaborative, participative et coopérative qui a pour but de permettre aux créatifs, aux illustrateurs et aux collectifs d'artistes basés en Afrique du Nord et Moyen-Orient l'édition, la publication et la diffusion de leurs livres. Inkylab est un programme dirigé et porté par la Maison de l'image (Tunis) ayant comme solides partenaires L'uzine (Casablanca) et Brokk'Art (Alger).
L'accord de partenariat avec Alger entre la Maison de l'image, centre culturel tunisien et Brokk'Art (lieu d'art atypique et agence de design, déco mobilier, design mobilier, couture digitale et art textile, ndlr) a été étrennée samedi en vue de rencontrer les artistes algériens chez Hania Zazoua, artiste designer créative et directrice de Issu 98, mais aussi responsable de Brokk'Art donc. Pour en parler en préambule, l'hôte algérienne soulignera d'emblée son grand enthousiasme de voir se concrétiser «ces premières passerelles avec la Tunisie» via ce projet Sud/Sud. «Il faut qu'on prenne conscience que nous, Maghrébins et Africains, sommes aussi une force et Inkylab, est on l'espère, une force de frappe avec ce formidable projet.» Donnant ensuite la parole au représentant de la Maison de l'image, Wassim Ghozlani précisera qu'Inkylab est subventionné par SouthMed CV, programme mis en oeuvre par Interarts, BAC Art Center, Gudran for Art and Development, Khayal Arts & Education, National Center for Culture and Arts et la Commission allemande pour l'Unesco...SouthMed CV est un programme régional ayant pour but de soutenir les projets en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Il encourage l'échange, la collaboration et la mobilité entre des artistes et des oeuvres. Il est mis en place par l'Union européenne.
La Maison de l'image est donc le porteur de ce projet triangulaire. «Inkylab a pour but de créer un lieu d'impression, un laboratoire d'impression collaboratif (sérigraphie, 3D etc.). Une partie de ce centre est déjà installée. On est en train de finaliser l'acquisition de ce matériel. Il sera dédié à tous les artistes qui travaillent à la Maison de l'image, créatifs mais aussi à tout ceux qui seront de passage en Tunisie, qu'ils soient d'Algérie ou du Maroc. Mais aussi à tous les gens de la région. On offre cet espace gratuitement à tous nos abonnés», soulignera Wassim Ghozlani. Aussi, nous apprend-on, ce centre culturel privé dédié à l'image a été créé en 2014. Il ne bénéficie pas du soutien de l'Etat. Mais il vit grâce au soutien des artistes. «On essaye de s'ouvrir sur le monde. C'est un lieu de création, mais d'exposition aussi qui attire beaucoup les artistes. On a beaucoup collaboré avec les pays européens mais avec les USA aussi. Et à partir de l'année prochaine avec l'Algérie et le Maroc.». Aussi, a-t-il fait savoir que dans un premier temps son infrastructure culturelle qui vient d'acquérir une machine révolutionnaire se chargera d'abord d'imprimer des livres. Un Inkylab donc par rapport aux maisons d'édition classique, dans le sens où la fameuse machine pourra imprimer un livre d'environ 300 pages en à peine 5mn, relié, prêt à la vente. Et ce sera à la Maison de l'image de prendre en charge après les commandes et les ventes.. Ce travail collaboratif donc avec Brokk'Art son vis-à-vis en Algérie consistera donc après la mise en ligne d'une plate-forme le 15 janvier prochain de prendre en charge l'édition d'un livre de dix bédéistes et illustrateurs algériens après les avoir identifiés chez nous. Le deal sera après de partager les gains à 50/50% entre la Maison de l'image seule détentrice pour l'instant de cette fameuse machine d'impression. Ce qui est une belle prouesse d'ores et déjà sachant que les éditeurs prennent en général bien au-delà de ce chiffre précité. L'objectif de la plate-forme, l'autre élément important d'Inkylab sera aussi de répertorier les artistes maghrébins et leur offrir une meilleure visibilité, s'agissant des illustrateurs, bédéistes, auteur et autres photographes notamment. Cet annuaire aura pour objet de recenser le maximum d'artistes entre l'Algérie, la Tunisie et le Maroc via les trois centres culturels déterminés..
Aussi il sera question pour les auteurs qui veulent imprimer leurs livres d'être mis en relation avec des illustrateurs pour accompagner en image leurs livres. Pour l'instant cette machine n'est distribuée qu'en Tunisie. Les trois partenaires sont invités aussi à agir comme des lieux de diffusion et de distribution de ces oeuvres. «Pour l'instant on n'a pas les moyens de soutenir plus de dix artistes et ce, par contrainte budgétaire. Mais si la plate-forme marche bien, on aura la possibilité de s'ouvrir à tous les artistes qui voudront imprimer leurs travaux.» En outre, la plate-forme, nous a t-on indiqué permettra aux artistes d'être au courant des derniers appels à projets, résidences et autres opportunités qui s'offrent à eux. La Maison de l'image a aussi comme fonction d'organiser des ateliers et des événements régionaux.
Pour résumer, la Maison de l'image a pour but premier l'impression de livres, vient après la mission de la plate-forme, la diffusion et enfin la création d'un réseau pour permettre aux artistes de se connecter entre eux. «Notre force c'est dans l'union» a-t-on fait savoir. Si le commencement démarre par l'Afrique du Nord il est pas exclu que l'activité de Inkylab s'élargisse à d'autres pays comme l'Egypte ou le Liban par exemple pour ne citer que ceux-là qui sont déjà bien avancés en termes de marché de l'art. Si la censure est bannie à Inkylab, l'artiste aura l'avantage également de ne rien payer sachant que tout se passera en ligne.
Enfin, rappelons donc qu'un appel est lancé pour les illustrateurs et bédéistes algériens qui veulent voir leur travail imprimé et édité dans un livre collectif de la part de la Maison de l'image de Tunis. Il suffira de contacter Brokk' Art qui fera suivre en étant la matrice et la direction artistique algérienne de cette formidable aventure esthétique et humaine. Enfin, si ce travail collaboratif s'adresse dans un premier temps aux illustrateurs et bédéistes, sachez que viendra plus tard le tour des photographes qui seront certainement invités à exposer en Tunisie et vice versa et au Maroc également. C'est vous qui allez faire vivre cette plate-forme!» a conclu Hania Zazoua. Bref! Artistes qu'attendez-vous? Envoyez vite vos porte-folios et que la force soit avec vous...

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha