Accueil |Culture |

EL OUED

Vers la création de "la fondation Belkacem Saâdallah"

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Des démarches sont entreprises pour la mise en forme du projet de «la fondation culturelle docteur Belkacem Sâadallah» pour l'histoire et la pensée, a-t-on appris dimanche des initiateurs du projet à El Oued.
Ahmed Sâadallah, fils du défunt historien, a indiqué en marge de la seconde conférence culturelle «Belkacem Sâadallah vie et oeuvres», tenue à Guemmar, wilaya d'El Oued, que des démarches ont été entreprises avec la famille du défunt, favorable à cette initiative, et des personnalités nationales pour hâter le projet de la fondation «Belkacem Sâadallah pour l'histoire et la pensée» au regard de son impact sur l'action scientifique dans les institutions universitaires.
Le directeur de la bibliothèque publique d'El Oued, Tidjani Tamma, a fait savoir de son côté, que «la création de cette fondation à vocation scientifique est soulevée par l'ensemble des hommes de lettres, notamment ceux ayant côtoyé de près le défunt dans sa vie, et qui est susceptible de contribuer à la préservation du riche patrimoine légué par le défunt dans différents domaines de la science et du savoir».
«Les priorités de cette future fondation seront focalisées sur le legs culturel et de la pensée du docteur Belkacem Sâadallah, et ses contributions dans l'histoire, les lettres, la pensée, la poésie, ainsi que le soutien des initiatives culturelles à même d'enrichir la Bibliothèque nationale, en sus de la traduction de ses oeuvres vers d'autres langues et la création d'un concours national de recherches en histoire», a-t-il souligné.
A cette occasion, le docteur Mohamed Lamine Belghith a, dans sa communication intitulée «questions socioculturelles à travers les correspondances du défunt à ses amis», a indiqué que ces correspondances collectées dans un livre, en cours d'impression, constituent un référent inestimable des travaux de cette personnalité à la satisfaction des hommes de la science et des lettres. Pour sa part, le docteur Rachid Khodir de l'université d'El-Oued a, dans sa communication «Belkacem Sâadallah, journaliste», passé en revue la vie journalistique du cheikh des historiens et ses contributions à la rédaction journalistique dans différents organismes de la presse nationale, dont les quotidiens «Echâab», «le Moudjahid hebdomadaire»,»El-Bassayir» et autres journaux arabes, dont «El-Ahram» (Egypte). Initiée par la bibliothèque publique d'El-Oued en coordination avec la ligue locale de la pensée et de la création, cette seconde édition de la conférence «Belkacem Sâadallah, vie et oeuvres» qu'a abritée le centre culturel de Guemmar, s'est déroulée avec la participation d'un aréopage d'hommes de lettres et d'universitaires, des compagnons du défunt et ses étudiants.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha