Prévisions pour le 21 Aout 2018

 Adrar Min 31 °C Max 42 °C
34
 Laghouat Min 20 °C Max 30 °C
47
 Batna Min 12 °C Max 26 °C
34
 Biskra Min 21 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 23 °C Max 33 °C
30
 Tlemcen Min 19 °C Max 30 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 30 °C
32
 Saïda Min 17 °C Max 32 °C
32
 Annaba Min 20 °C Max 27 °C
39
 Mascara Min 16 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 27 °C Max 37 °C
30
 Oran Min 22 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 28 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 28 °C Max 41 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 25 °C
34
 Mila Min 16 °C Max 28 °C
34
 Ghardaïa Min 24 °C Max 32 °C
34
Accueil |Culture |

YENNAYER 2968

Les bons plans de fête à Arts et Culture

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Durant la fête, les femmes kabyles ne doivent pas porter de ceinture, symbole de féconditéDurant la fête, les femmes kabyles ne doivent pas porter de ceinture, symbole de fécondité

A Alger les journées des 6, 9, 10 et 12 janvier 2018, seront marquées par un riche programme culturel et artistique ayant été concocté au profit d'un large public dans le but de lui faire connaître toute cette richesse de notre patrimoine...

Nous le savions déjà, cette année Yennayer officialisé comme fête nationale chômée et payée aura dorénavant un goût particulier. Pour ce faire, l'établissement, Arts et Culture de la wilaya d'Alger, s'est distingué cette année, en organisant un riche programme de festivités se rapportant à la célébration de cette fête millénaire..
En effet, comme l'a décidé aussi le ministère de la Culture, diverses activités artistiques et culturelles seront organisées à travers tout le territoire y compris dans les wilayas excentrées comme Adrar. Yennayer, cette fête antique, qui a résisté des siècles et des millénaires durant à toute forme d'oubli, n'a rien perdu aujourd'hui de ses rites ni de ses traditions. N'ayant pas un caractère officiel, le Nouvel An berbère, qui correspond à la date du 12 janvier du calendrier universel, était célébré à travers toutes les structures de l'établissement Arts et Culture de la wilaya d'Alger. Ce dernier s'est donc distingué cette année en organisant les festivités se rapportant à cette fête millénaire. A Alger en quatre journées, des 6, 9, 10 et 12 janvier 2018, un riche programme culturel et artistique a été concocté au profit d'un large public dans le but de lui faire connaître toute cette richesse de notre patrimoine qui fait partie de notre identité nationale. Cette célébration se déclinera sous diverses formes en différents lieux. Pour commencer, l'espace activités culturelles Agha sera marqué par des animations pour enfants le mardi 9 janvier 2018 à partir de 13h30 et se traduira entre autres par des récitals de contes traditionnels amazighs: spectacle de clown, des chants kabyles, du henné et distribution de bonbons pour les enfants». C'est ainsi que se tiendront de nombreuses expositions que ce soit de tenues kabyles et de bijoux, mais aussi de cadres en bois, de corbeilles et de gâteaux sans oublier les plats traditionnels, zorna et lecture poétique au niveau du centre culturel Abane-Ramdane, et une exposition de peinture ave Houssem Khalifi. L'espace Bachir-Mentouri accueillera le 10 janvier 2018 la zorna et dégustation de couscous. La salle Ibn Khaldoun abritera, pour sa part, le vendredi 12 janvier 2018, à 16h, un concert avec Rabah Asma qui animera une conférence de presse suite à la sortie de son nouvel album, et ce, lundi 8 janvier 2018 au centre culturel Mustapha Kateb à partir de 10h. Outre le trait de circonstance et d'autres surprises et sous l'égide de Monsieur le wali d'Alger, une grande manifestion sera à l'honneur du Nouvel An berbère 2968. Elle se tiendra le 12 janvier 2018, à l'opéra Boualem Bessaïh. En effet, des spectacles folkloriques vous attendent à Alger, à partir de 19h00. Des troupes d'Alger, Bouira, Ghardaïa, Batna etc. Pour rappel, et pour ceux qui le ne savent pas très bien, Yennayer (Yennar dans l'Aurès) est le premier jour de l'An du calendrier agraire utilisé depuis l'Antiquité par les Berbères à travers l'Afrique du Nord. Il correspond au premier jour de janvier du calendrier julien, qui, aujourd'hui est décalé de 13 jours par rapport au calendrier grégorien, soit le 14 janvier de chaque année. Suite probablement à une erreur des premières associations culturelles qui ont prôné le retour à cette fête traditionnelle, menacée de disparition, l'opinion qui fait que la date traditionnelle est le 12 janvier est très répandue, surtout en Algérie. Pourquoi et comment on fête Yennayer? Pour le Kabyle «Amenzu n Yennayer» détermine la fin des labours et marque le milieu du cycle humide. Les aliments augmentant de volume à la cuisson sont de bon augure. La récolte présagée sera d'une grande quantité.
Les différentes sortes de couscous, de crêpes, de bouillies, etc., et les légumes secs les agrémentant apparaissent. Les desserts servis seront les fruits secs (figues sèches, abricots secs, noix, etc.), de la récolte passée, amassés dans de grandes et grosses cruches en terre pourvues d'un nombril servant à retirer le contenu (ikufan). Le mois de Yennayer est marqué par le retour sur terre des morts porteurs de la force de fécondité. Durant la fête, les femmes kabyles ne doivent pas porter de ceinture, symbole de fécondité. Aujourd'hui certains perpétuent la fête de Yanneyer en se déguisant lors des parades folkloriques en montagne pour évoquer les ancêtres et leurs origines. Aussi, est-il fêté de différents manières dans les foyers. Fête païenne pour certains, il n'en demeure pas moins que Yennayer est bien ancré dans les rites traditionnels des Algériens, kabyles ou pas. Et cela est une grande fierté pour nous.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha