Accueil |Culture |

L'ASSOCIATION «MATOUB LOUNÈS MÉMOIRE ET TRANSMISSION» EST NÉE

Le rebelle "vit" toujours

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Eternel... MatoubEternel... Matoub

Cette association vient d'être lancée par Nadia Matoub, veuve du «Rebelle», qui veut ainsi instaurer un cadre pour la mise en oeuvre d'un travail de mémoire colossal et de longue haleine.

«En ce début d'année amazighe, j'ai le plaisir d'annoncer la création de l'Association Matoub Lounès Mémoire et Transmission. Nous espérons contribuer à la transmission de l'art de Matoub Lounès à l'humanité, travailler avec toutes les bonnes volontés afin de porter un projet fidèle au souvenir de tous ceux qui ont fait l'histoire de la Kabylie et de tamazgha pour que vivent leurs idées libératrices», souligne Nadia Matoub dans un communiqué qu'elle a rendu public jeudi dernier. Nadia Matoub précise en outre que, quand l'irréparable a été commis, «nous ne pouvons que témoigner et oeuvrer afin de sauvegarder l'authentique mémoire de nos grands Imusnawen, à l'instar de Mouloud Mammeri, de Kateb Yacine et de notre cher Matoub Lounès». La veuve du «Rebelle» qui a été blessée lors de l'attentat qui a coûté la vie à Matoub Lounès le 25 juin 1998 lance ainsi un appel pour mettre en valeur l'apport de notre peuple à l'humanité et pour rendre hommage à tous ceux qui se sont battus et qui se battent encore courageusement pour se libérer de tous les jougs idéologiques de quelque nature qu'ils soient. Le lancement de cette nouvelle association intervient également à une semaine de la commémoration de la date du soixante-deuxième anniversaire de la naissance du Rebelle, le 24 janvier prochain, qui verra l'organisation de plusieurs activités culturelles et artistiques, comme chaque année, un peu partout en Kabylie et à l'étranger. Avant de rendre publique la création de cette association, Nadia Matoub a déjà effectué un travail de longue haleine ces derniers temps afin d'étudier quels seront les meilleurs moyens et les actions à mener afin d'extirper à l'amnésie des pans entiers de la personnalité de Matoub Lounès, mais aussi afin que l'ossature de son combat ne soit pas dévoyée au fil des années. Pour l'instant, Nadia Matoub n'a pas encore livré les détails de sa feuille de route. Mais on comprendra facilement que cette année 2018, coïncidant avec le vingtième anniversaire de l'assassinat de Lounès Matoub, la nouvelle association créée par Nadia Matoub marquera cet événement de fort belle manière en organisant des événements grandioses aussi bien en Algérie qu'en France, notamment durant la semaine du 25 juin 2018. En tout cas, l'association Matoub Lounès Mémoire et Transmission aura du pain sur la planche. Surtout quand on sait que depuis l'assassinat du «Rebelle», tous les hommages lui ayant été rendus relèvent plus du volet commémoratif, parfois folklorique. Mais à ce jour, on n'a pas encore un film-documentaire ou carrément un long-métrage sur la vie et le parcours flamboyant de Lounès Matoub.
Des tentatives pour ce faire ont été entreprises, mais elles n'ont pas abouti. Le talentueux réalisateur algérien Bachir Deraïs a, à maintes reprises, annoncé que, parmi ses projets, il y avait la réalisation d'un film sur Matoub Lounès, mais ce réalisateur semble avoir buté contre de nombreux obstacles l'ayant empêché de concrétiser son idée alors que, d'après ses déclarations, le scénario du film est pourtant fin prêt. L'association de Nadia Matoub pourra ainsi accompagner des réalisateurs comme Bachir Deraïs et d'autres afin de pouvoir réaliser des travaux cinématographiques sur Matoub Lounès dont la vie et le parcours militant sont une matière pour un futur chef-d'oeuvre du septième art. On a constaté également que la majorité des livres écrits sur Matoub Lounès ne sont plus réédités une fois épuisés. C'est le cas de «Mon nom est combat» de Yalla Siddiki, «L'assoiffé d'Azur» de Smaïl Grim, «Ayizem anda thellid» de Rachid Mokhtari, «Pour l'amour d'un rebelle» de Nadia Matoub... La nouvelle association portant le nom du «Rebelle» pourrait ainsi constituer un catalyseur qui permettra à cette bibliographie de reconquérir les rayons des librairies. Mais l'association Matoub Lounès Mémoire et Transmission aura aussi la lourde mission de veiller à ce qu'il ne soit plus porté atteinte à la mémoire de Matoub Lounès d'une manière ou d'une autre. L'organisation initiera des activités pour promouvoir les idées pour lesquelles Matoub Lounès s'est battu mais aussi pour lesquelles il a sacrifié sa vie.«»«»

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha