Accueil |Culture |

CHRONIQUES DU BIDONVILLE, DE MONIQUE HERVO

Un texte qui transcende les époques

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Un texte qui transcende les époques

Cette Française profondément algérienne invoque l'histoire et donne la parole aux acteurs de l'épopée historique.

Les lecteurs en langue arabe, passionnés de l'histoire d'Algérie, notamment celle relative à la guerre de Libération nationale, peuvent désormais prendre connaissance du fameux ouvrage de Monique Hervo Chroniques du bidonville: Nanterre en guerre d'Algérie, 1954 - 1962. Le livre est fidèlement traduit du français vers l'arabe par l'ambassadeur d'Algérie à Budapest, Abdelkader Dahindi. Ce dernier livre une version des plus fidèles au texte original et reprend la trame du récit qui part des premières réunions du FLN, au bidonville de Nanterre, où, Monique Hervo a été surprise par un mode de vie empreint de générosité. Une impression qui la marquera à jamais d'ailleurs. Elle qui rappelle: «J'ai été profondément marquée par ces rencontres. En dépit de l'exil, ils étaient pétris de la culture du dialogue. J'étais l'exilée parmi eux.» Elle relate la clandestinité et décrit s'être fondue dans la population de ces ghettos d'où elle est sortie grandie d'enseignements au plan humain et de l'engagement. Elle revient sur les manifestations du 17 Octobre 1961, lesquelles ont été réprimées dans le sang par la police de Maurice Papon au coeur de la capitale française. Un Maurice Papon qui est d'ailleurs pointé du doigt dans le massacre du pont de Neuilly. A propos de ces Algériens assassinés et jetés dans la Seine, elle évoque la propagande française qui a tant veillé à masquer la réalité des faits, et cite le mensonge d'Etat, notamment lorsque les autorités françaises avaient déclaré à l'époque que le bilan de la tuerie ne dépassait guère les deux ou trois victimes, qualifiant alors l'intervention policière d'opération de rétablissement de l'ordre. Le courage de l'auteure est ici mis en évidence, elle qui a témoigné au procès de l'ex-commissaire de police Maurice Papon et a dénoncé le fait que le «mensonge français» a perduré jusqu'au mandat présidentiel de François Hollande qui a fini par reconnaître la «sanglante répression» tout en évitant soigneusement de parler de «massacre», d'où 51 ans d'imposture et de silence d'Etat. Monique Hervo remercie dans son livre le peuple algérien qui lui a confié quelques missions. Elle remercie particulièrement le chef d'Etat algérien Abdelaziz Bouteflika qui lui a octroyé la Médaille d'honneur à l'occasion du cinquantenaire de l'indépendance du pays. Elle ne manque pas néanmoins, de rendre un grand hommage à l'ambassadeur Abdelkader Dahindi qui a traduit son livre, relatif au bidonville de Nanterre et symbole de la résistance algérienne à l'étranger. Dahindi qui a fidèlement repris le récit relatant le quotidien et les faits marquants vécus dans ce célèbre bidonville, construit dès 1952 en plein Paris et dont Hervo relate la souffrance des Algériens dans un décor de boue, de poussière et de tôles... Elle rend donc un hommage aux martyrs de la révolution tombés sous des balles assassines, un certain mardi d'octobre 1961. Elle rend également hommage à ces anonymes qui ont soutenu corps et âme la cause algérienne sur le sol français. Le livre édité en 2001 n'est qu'un prolongement aux nombreux témoignages de Monique Hervo sur le vécu des Algériens dans les bidonvilles parisiens au temps des années difficiles. Il se veut une brèche ouverte pour l'étude de l'histoire de la révolution telle qu'écrite et façonnée par les Algériens en terre d'exil. N'est-ce pas que ces bidonvilles ont constitué une base arrière solide au Mouvement national et à la révolution de Novembre 1954 à laquelle Monique Hervo a apporté un soutien indéfectible. Les bidonvilles qui abritaient les Algériens étaient les bastions de cette arrière-garde établie outre-mer.
Le bidonville «La Folie de Nanterre» était véritablement un gisement d'armes et d'argent du fait de la mobilisation de tous les enfants des Algériens qui voulaient s'affranchir du joug colonial, est-il noté. Monique Hervo est une Française profondément algérienne. Elle invoque l'histoire et donne la parole aux acteurs de l'épopée historique. Chroniques du bidonville: Nanterre en guerre d'Algérie, 1954 - 1962, est un livre bouleversant, émouvant et richement documenté. Il est une pièce maîtresse pour comprendre l'histoire de la guerre de Libération nationale, mais également l'actualité contemporaine.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha