Prévisions pour le 18 Decembre 2018

 Adrar Min 9 °C Max 23 °C
34
 Laghouat Min 2 °C Max 15 °C
32
 Batna Min 0 °C Max 13 °C
32
 Biskra Min 5 °C Max 17 °C
32
 Tamanrasset Min 8 °C Max 20 °C
23
 Tlemcen Min 7 °C Max 17 °C
32
 Alger Min 1 °C Max 18 °C
32
 Saïda Min 4 °C Max 17 °C
32
 Annaba Min 8 °C Max 16 °C
30
 Mascara Min 4 °C Max 22 °C
32
 Ouargla Min 6 °C Max 17 °C
32
 Oran Min 6 °C Max 19 °C
32
 Illizi Min 5 °C Max 21 °C
32
 Tindouf Min 6 °C Max 19 °C
32
 Khenchela Min 0 °C Max 14 °C
32
 Mila Min 2 °C Max 17 °C
30
 Ghardaïa Min 6 °C Max 15 °C
32
Accueil |Culture |

JOURNÉES THÉÂTRALES MAGHRÉBINES DE ANNABA

"Hakiket El Kadhib" ultime hommage à Medjoubi

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Azzaba, ville natale du défunt homme de théâtre, prend le relais.

La générale de la dernière production dramaturgique du Théâtre régional de Skikda, intitulée «Hakiket El Kadhib» la vérité du mensonge, a été présentée ce week-end, au Théâtre régional de Annaba, clôturant les Journées du théâtre maghrébin de cette ville.
C'est dans une ambiance distinguée que le public et les amateurs de dramaturgie ont accueilli cette pièce, que certains ont considérée comme «le meilleur hommage» rendu à la sommité du théâtre algérien, le défunt Azzedine Medjoubi. A l'occasion de la commémoration du 24ème anniversaire de son décès. Ecrite et réalisée par l'artiste Djamel Hamouda, cointerprétée par Seifeddine Bouha, du théâtre régional de Skikda, et Raja Houari, du théâtre régional de Annaba, cette oeuvre théâtrale évoque la situation précaire et décevante prévalant à de nombreux niveaux sociaux, politiques et économiques.
Le réalisateur de cette pièce a choisi d'apporter des solutions à ces situations en faisant un parallèle entre l'homme et la femme, lors d'un voyage qui a pris fin dans un accident de la circulation à l'issue duquel les comédiens se sont retrouvés dans un endroit isolé et inconnu, contraints de s'avouer la vérité. Cette oeuvre théâtrale repose sur de nombreuses projections et dimensions philosophiques abordant, outre une situation globale, la place de la femme et des traditions qui inhibent la société. Les Journées du théâtre maghrébin de Annaba, organisées en hommage au défunt Azzeddine Medjoubi, ont vu la présentation de 10 pièces théâtrales, dont une pièce tunisienne intitulée Selfie, en sus de spectacles humoristiques. Cette manifestation, qui a duré six jours, a été organisée par le théâtre régional de Annaba, avec la coopération de la direction de la culture de la wilaya. En matière d'hommage à Azzedine Medjoubi, Skikda prend le relais. En effet, la pièce tunisienne «Oudhib» du Centre des arts dramatiques et scéniques de Sfax, en Tunisie, a ouvert, jeudi dernier à Azzaba, à Skikda, la 3ème édition des Journées nationales de théâtre Azzedine-Medjoubi de Azzaba. Comédie dramatique, la pièce de Mokdad El-Maâzoune, aborde l'histoire d'un couple d'aveugles vivant heureux, mais lorsque le souhait du mari de recouvrer la vue finit par être exaucé, le couple voit leur vie chamboulée. L'homme ne trouvant plus belle sa femme s'en sépare reniant des années de vie commune pourtant heureuses. Saïda El Hami, interprétant le rôle de l'épouse malheureuse, a exprimé sa joie et sa fierté de participer à cette manifestation à Azzaba, ville natale du grand dramaturge algérien Azzedine Medjoubi à qui sont dédiées ces journées. Organisée par l'association «Artistes libres» d'Azzaba avec le concours de la direction de wilaya de la culture et le théâtre régional de Skikda, la manifestation qui se poursuit jusqu'au 20 février met en lice neuf (9) pièces dont «Ezzamara» de M'sila, «Assignation à résidence» de Blida et «Broussi» de Médéa. Chlef est représentée par la pièce «Mon ami le fantôme», Biskra par «Aliénation», Alger par «Echatra», Boumerdès par «Bled zed» et Sidi Belabbès par «Ilaâb». Le jury de la manifestation est composé des comédiens Antar Hellal comme président, Amel Himer et Othmane Bendaoud ainsi que de la réalisatrice Linda Sellam. La manifestation vise à rendre hommage au fils de Azzaba, Azzeddine Medjoubi, à travers la commémoration du 23ème anniversaire de sa disparition, et de donner vie à la scène culturelle locale, a indiqué Tarek Nasri, président de l'association «Artistes libres». Les troupes participantes concourront pour les prix Medjoubi Or du meilleur spectacle, Medjoubi Argent de la meilleure mise en scène et Medjoubi Bronze du meilleur texte, ainsi que pour les Prix des meilleures interprétations masculine et féminine. Un Prix d'encouragement du nom de Ahmed Boutata, réalisateur de Skikda mort, il y a deux ans de cela, sera également décerné par le jury. Plusieurs artistes ont assisté à l'ouverture de la manifestation dont Ahmed Aïssa, Djamel Hamouda, Merouane Mansouri, Hafidha Bendhiaf et les Tunisiens Latifa Gafsi et Saïda El Hami.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha