Prévisions pour le 22 Aout 2018

 Adrar Min 31 °C Max 42 °C
32
 Laghouat Min 20 °C Max 32 °C
30
 Batna Min 13 °C Max 28 °C
34
 Biskra Min 21 °C Max 33 °C
34
 Tamanrasset Min 26 °C Max 34 °C
30
 Tlemcen Min 18 °C Max 28 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 30 °C
32
 Saïda Min 18 °C Max 31 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 29 °C
30
 Mascara Min 17 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 27 °C Max 37 °C
12
 Oran Min 22 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 27 °C Max 38 °C
34
 Tindouf Min 26 °C Max 42 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 26 °C
34
 Mila Min 15 °C Max 30 °C
34
 Ghardaïa Min 25 °C Max 35 °C
30
Accueil |Culture |

ILLUSTRE ÉLÈVE DE ABDELHAMID BEN BADIS

Hommage à cheikh Mohamed-Derradji Mihoubi

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La bibliothèque principale de lecture publique dans la ville de Hamla, à Batna, a célébré le cheikh, l'érudit, le cadi et le moudjahid, Mohamed Derradji Mihoubi (1906-1963) dans une rencontre consacrée à la vie et l'oeuvre du cheikh, en présence des membres de sa famille dont son petit-fils, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi.
Inscrite dans le cadre d'une série de rencontres culturelles initiées par la bibliothèque principale en coordination avec la direction locale de la culture, la rencontre est la première du genre consacrée à l'érudit, Mohamed Derradji Mihoubi, 55 ans après sa disparition a indiqué son petit-fils.
Il a ajouté que les chercheurs, le docteur Larbi Daho, Mohamed Cherif Beghai et Ahmed Bessaih qui ont lancé ces rencontres sont conscients de l'importance de «donner aux futures générations des repères s'agissant des illustres personnages du pays».
Azzedine Mihoubi a ajouté que cette initiative sera généralisée à travers les wilayas pour «mettre la lumière sur les illustres personnages qui ont fait l'histoire de l'Algérie et préserver la mémoire collective». Evoquant son grand-père, Azzedine Mihoubi a souligné que l'illustre cheikh a vécu 20 ans dans la région des Aurès abondant sur les sources et les témoignages recueillis pour son livre, paru en 2016 sur Mohamed Derradji Mihoubi.
De son côté, Djamel, le fils du cheikh a indiqué que son père était l'élève de Abdelhamid Ben Badis soutenant que le président de l'Association des ouléma musulmans était derrière la désignation du cheikh Mihoubi comme imam et enseignant dans la région de Inoughassen et Hedjadj dans les Aurès. Les présents ont rappelé que cheikh Mohamed Derradji Mihoubi est né dans la région de Aïn Khadra, à M'sila, et ont abordé son militantisme durant la guerre de Libération nationale et ses actions au sein de l'Association des ouléma musulmans. Des intervenants ont soutenu que le cheikh possédait une bibliothèque très riche composée de précieux livres en théologie, hadith et tafssir, saisie par l'administration coloniale à l'époque.
La rencontre baptisée «sur la voie de nos illustres» a été clôturée par un hommage rendu à des membres de la famille du cheikh Mihoubi dont son épouse, hadja Fatima.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha