Prévisions pour le 17 Decembre 2018

 Adrar Min 6 °C Max 21 °C
30
 Laghouat Min 5 °C Max 17 °C
32
 Batna Min 2 °C Max 11 °C
34
 Biskra Min 5 °C Max 21 °C
32
 Tamanrasset Min 6 °C Max 19 °C
32
 Tlemcen Min 7 °C Max 15 °C
34
 Alger Min 7 °C Max 17 °C
34
 Saïda Min 4 °C Max 13 °C
30
 Annaba Min 10 °C Max 17 °C
11
 Mascara Min 7 °C Max 17 °C
30
 Ouargla Min 7 °C Max 19 °C
32
 Oran Min 10 °C Max 18 °C
30
 Illizi Min 3 °C Max 21 °C
32
 Tindouf Min 7 °C Max 19 °C
28
 Khenchela Min 2 °C Max 12 °C
34
 Mila Min 6 °C Max 15 °C
30
 Ghardaïa Min 8 °C Max 19 °C
32
Accueil |Culture |

YOUSSEF CHAGRAM

L'état de l'écriture en Algérie est "excellent"

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le président de l'Union des écrivains algériens, Youssef Chagram, a affirmé lundi soir à Amman (Jordanie) que l'état de l'écriture en Algérie était «excellent», notamment dans les domaines de la poésie, de la nouvelle, du roman et de la critique littéraire. Dans un entretien à l'APS en marge d'une soirée poétique qu'il avait animée au siège de la Ligue des écrivains jordaniens, Youssef Chagram a indiqué que l'état de l'écriture en Algérie était «excellent» en témoignent, a-t-il dit, les nombreux prix décrochés par l'Algérie dans les différents genres d'écriture (poésie, conte, nouvelle, roman et critique littéraire». Ce qui fait défaut sur la scène culturelle en Algérie c'est l'encouragement et la promotion médiatique des créations littéraires et intellectuelles nationales», a souligné Chagram qui a toutefois déploré la non-commercialisation du produit littéraire algérien au niveau arabe.»Le problème en Algérie est que nous ne savons pas comment commercialiser nos différents produits et nous ne leur accordons pas d'importance, contrairement à certains pays arabes qui font de la publicité pour les créations de leurs écrivains même si celles-ci sont en général d'un niveau moyen».
Le même responsable a, par ailleurs, indiqué qu'il avait abordé avec les responsables jordaniens concernés, les voies et moyens à même d'activer l'accord de coopération entre l'Union des écrivains algériens et la Ligue des écrivains jordaniens conclu il y a cinq ans. Les deux parties, «ont convenu de renforcer les relations de coopération et d'échange entre les hommes de lettres des deux pays», a fait savoir Chagram qui a affirmé que la principale préoccupation de l`Union des écrivains algériens, en la matière, est la question du financement». Chagram a émis l'espoir de voir les pouvoirs publics concernés remédier à ce problème et soutenir davantage la création intellectuelle, culturelle et littéraire dans tous ses aspects. Le président de l`Union des écrivains algériens a animé des soirées poétiques à l'initiative de la Ligue des écrivains jordaniens à la Maison de la culture et des arts et au siège de la ligue, en présence de nombreux hommes de lettres et intellectuels jordaniens. Chargram se rendra, mercredi et jeudi (ndlr), dans les camps des réfugiés palestiniens, Bouqaa et Zarka en Jordanie.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha