Prévisions pour le 17 Novembre 2018

 Adrar Min 14 °C Max 24 °C
30
 Laghouat Min 9 °C Max 16 °C
30
 Batna Min 4 °C Max 13 °C
11
 Biskra Min 11 °C Max 17 °C
12
 Tamanrasset Min 14 °C Max 25 °C
30
 Tlemcen Min 10 °C Max 16 °C
30
 Alger Min 12 °C Max 18 °C
47
 Saïda Min 7 °C Max 16 °C
30
 Annaba Min 13 °C Max 18 °C
12
 Mascara Min 8 °C Max 17 °C
30
 Ouargla Min 11 °C Max 16 °C
12
 Oran Min 13 °C Max 20 °C
30
 Illizi Min 18 °C Max 23 °C
30
 Tindouf Min 10 °C Max 21 °C
30
 Khenchela Min 5 °C Max 14 °C
28
 Mila Min 10 °C Max 17 °C
12
 Ghardaïa Min 11 °C Max 16 °C
39
Accueil |Culture |

SAUVONS LE TABLEAU DE GUILLAUMET SUR L'ALGÉRIE

Collecte de fonds en ligne en France

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Une collecte de fonds a été lancée en France pour sauver un tableau exceptionnel La Famine en Algérie (1869) du célèbre peintre orientaliste français Gustave Guillaumet qui dénonça, à travers cette oeuvre, la situation dramatique des Algériens après l'invasion française. Le tableau de 3,20 x 2,34 m, de grande valeur historique, qui doit être présenté en France à l'occasion de l'exposition «L'Algérie de Gustave Guillaumet», a été redécouvert récemment dans les réserves du Musée national Cirta à Constantine dans un état nécessitant une restauration, selon l'association des amis des musées d'art et d'histoire de La Rochelle, qui a pour mission d'aider et de soutenir les musées. La restauration du tableau, patrimoine national algérien, qui semble avoir subi des dégradations très anciennes, a été estimée à 25 000 euros, châssis compris, a-t-on appris mercredi dernier par ailleurs de la plateforme de financement participatif Dartagnans qui est exclusivement dédiée au rayonnement et à la préservation du patrimoine, de l'art et de la culture en France. Pour le moment, les dons ont atteint le niveau de 14 000 euros permettant ainsi, selon Dartagnans, d'intervenir sur le support (la toile et le châssis) et sur la couche picturale. Selon les experts, le mode de stockage du tableau (rouleau en lattis de bois, papier kraft ancien, enroulage sur un second tableau) prouve l'ancienneté de l'opération. La toile est un tissu de lin «peu épais» à armure toile et tissage «moyennement serré», d'après leur constat, soulignant que les bords de tensions originaux sont «très dégradés, partiellement lacunaires mais encore présents, doublés par des bandes de toile cousues au revers qui portent, elles aussi, des traces de montage sur un châssis qui a disparu». «La toile est déchirée en de multiples endroits et des plis très marqués sont assimilables mécaniquement à des déchirures», ont-ils ajouté.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha