Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 29 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 27 °C
32
 Alger Min 19 °C Max 27 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
32
 Annaba Min 22 °C Max 26 °C
4
 Mascara Min 15 °C Max 29 °C
32
 Ouargla Min 24 °C Max 32 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 30 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 24 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 14 °C Max 22 °C
39
 Mila Min 17 °C Max 27 °C
12
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
34
Accueil |Culture |

GÉNÉRALE DE LA PIÈCE THÉÂTRALE MAFATIH EL HAKIM

Sarhane, Farhane et Moudja captivent le jeune public

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Théâtre régional Mohamed-Tahar Fergani de ConstantineThéâtre régional Mohamed-Tahar Fergani de Constantine

Grâce à son expérience dans le théâtre pour enfants, pendant plus de 30 ans, l'artiste Sarhane Daoudi a su insuffler la confiance à ses collègues Wafa Boukebous, El Hadi Kira et Tarek Boulechrab qui ont participé à ce spectacle.

La générale de la pièce théâtrale Mafatih El Hakim, dédiée aux enfants, présentée hier sur la scène du théâtre régional Mohamed-Tahar Fergani de Constantine, dans le cadre des journées du théâtre pour enfants, se veut un appel à la préservation de l'eau en tant que source de vie et à la protection de l'environnement et des valeurs humaines. S'étalant sur une durée de 50 minutes, cette nouvelle pièce, produite par le théâtre régional de Constantine, en partenariat avec la coopérative culturelle El Massil, et écrite par Salaheddine Torki, retrace l'histoire de trois amis, Sarhane, Farhane et Moudja, vivant dans une ferme magnifique, victime d'un maléfice qui l'a rendue aride. Cette situation les a contraints à oeuvrer main dans la main et à partager de nombreuses aventures pour permettre à leur ferme de retrouver son état initial. Dès la levée de rideau, le spectateur découvre un décor représentant des arbres fruitiers, des fleurs bigarrées et une eau limpide, au milieu duquel les trois amis jouent et se divertissent, mais l'arrivée du sorcier «Setout» à la ferme change la donne puisqu'il entreprend, à l'aide d'un livre maléfique, de geler l'eau de la source du village, d'assécher les branches des arbres et de flétrir les fleurs. Accompagnés de leurs parents, les enfants ont suivi avec beaucoup d'intérêt les péripéties des trois amis qui ont trouvé refuge auprès d'un vieux sage lequel leur a montré la manière de procéder pour sortir de ce dilemme et ce, en ramenant trois clés, l'une du fond de la mer protégée par une pieuvre géante, une autre autour du cou d'un grand serpent, alors que la dernière est détenue par le sage. Et pendant que Sarhane et Moudja vont à l'aventure, Farhane qui est resté au village pour surveiller la ferme, se fait kidnapper par le magicien. Au fil des évènements et des changements de décors, les deux aventuriers récupèrent les clés, extirpent leur ami des mains de son ravisseur, remplacent le livre maléfique du sorcier par le livre de la générosité, concourant ainsi au retour de la vie à la normale dans la ferme. Grâce à son expérience dans le théâtre pour enfants, pendant plus de 30 ans, l'artiste Sarhane Daoudi a su insuffler la confiance à ses collègues Wafa Boukebous, El Hadi Kira et Tarek Boulechrab qui ont participé à ce spectacle, dont l'attrait a été accentué par les mélodies chantant les louanges de l'eau et son importance dans la préservation de la vie. Dans une déclaration à l'APS, Salaheddine Torki a salué l'initiative du théâtre régional de Constantine, qui a ouvert ses portes aux associations culturelles pour produire des spectacles en commun, exprimant dans ce même contexte sa satisfaction quant à la performance des comédiens et de l'adhésion du jeune public. A noter que le programme des journées du théâtre pour enfants, lancées samedi dernier et qui se poursuivront jusqu'au 29 mars en cours, à l'occasion des vacances scolaires de printemps, compte plusieurs représentations théâtrales de troupes provenant de plusieurs wilayas, à l'instar de Sétif, Sidi Bel Abbès, Tiaret, Skikda et Constantine.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha