Prévisions pour le 17 Decembre 2018

 Adrar Min 7 °C Max 20 °C
34
 Laghouat Min 5 °C Max 17 °C
32
 Batna Min 2 °C Max 11 °C
32
 Biskra Min 5 °C Max 21 °C
32
 Tamanrasset Min 6 °C Max 20 °C
32
 Tlemcen Min 7 °C Max 15 °C
34
 Alger Min 7 °C Max 17 °C
34
 Saïda Min 4 °C Max 14 °C
30
 Annaba Min 10 °C Max 17 °C
30
 Mascara Min 7 °C Max 17 °C
30
 Ouargla Min 7 °C Max 18 °C
32
 Oran Min 10 °C Max 17 °C
30
 Illizi Min 3 °C Max 21 °C
32
 Tindouf Min 7 °C Max 18 °C
28
 Khenchela Min 2 °C Max 12 °C
32
 Mila Min 6 °C Max 15 °C
30
 Ghardaïa Min 8 °C Max 19 °C
32
Accueil |Culture |

EN LICE POUR LE PRIX LITTÉRAIRE MOHAMED DIB

Une cinquantaine d'oeuvres

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Une cinquantaine d'oeuvres littéraires écrites en français, arabe et en tamazight sont en lice pour le Prix littéraire Mohamed Dib 2017/2018, annonce l'association culturelle «La grande maison» sur son site Internet. 18 romans en langue arabe, 32 langue française et 10 en langue amazighe, édités entre janvier 2016 et février 2018, ont été soumis par une trentaine de maisons d'édition. Entre autres romans proposés en langue arabe «La pluie écrit ses mémoires» de Merzak Bektache, lauréat du Grand Prix Assia Djebar du roman 2017, «Le miel amer» de Djilali Ililia, «Moula El Hayra» de Smail Yabrir, «Le gardien du parc» de Nedjmeddine Sidi Othmane, «La danse de la lune» de Abdelkader Bouderba en plus du recueil de nouvelles «Et d'autres choses ennuyeuses» de Amina Cheikh, entre autres. Dix publications en langue amazighe ont également été retenues par les organisateurs du prix à l'image de «Adrar Ay Uccen» (La montagne du loup) de Hacen Halloune, «Asebbagh» (Le peintre) de Hocine Louni, «Tamacahut Taneggarut» (Le dernier conte) de Lynda Koudache, lauréate du Grand Prix Assia Djebar du roman 2016. Le comité de la 5e édition du prix a reçu 32 oeuvres littéraires écrites en langue française dont «1994» de Adlène Meddi, «Hiziya princesse d'amour des Ziban» de Lezhari Labter, «Cubaniya» de Jaoudet Gassouma, «Le fils à maman ou la voix du sang» de Nadjib Stambouli, «L'enfant de l'oeuf» de Amin Zaoui, «Les galants de nuit» de Dalila Azzi, «L'année miraculeuse» de Mohamed Magani, ou encore «Le roman des Pov'Cheveux» de Lynda Chouiten. Décerné par l'association «La grande maison», et créé en 2001, le Prix littéraire Mohamed Dib vise à promouvoir la littérature algérienne. Le Prix littéraire Mohamed Dib a été attribué pour la première fois en 2003.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha