Prévisions pour le 20 Decembre 2018

 Adrar Min 8 °C Max 22 °C
32
 Laghouat Min 3 °C Max 16 °C
30
 Batna Min 1 °C Max 14 °C
28
 Biskra Min 3 °C Max 21 °C
28
 Tamanrasset Min 7 °C Max 18 °C
30
 Tlemcen Min 6 °C Max 12 °C
28
 Alger Min 7 °C Max 17 °C
12
 Saïda Min 3 °C Max 13 °C
28
 Annaba Min 8 °C Max 17 °C
28
 Mascara Min 6 °C Max 16 °C
28
 Ouargla Min 2 °C Max 16 °C
32
 Oran Min 9 °C Max 17 °C
28
 Illizi Min 8 °C Max 23 °C
30
 Tindouf Min 6 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 2 °C Max 13 °C
30
 Mila Min 4 °C Max 16 °C
28
 Ghardaïa Min 5 °C Max 17 °C
30
Accueil |Culture |

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE MASCATE

Yasmine Chouikh décroche trois prix

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le long métrage de fiction «Jusqu'à la fin des temps» de la réalisatrice Yasmine Chouikh a reçu samedi soir le «Khindjar d'or» Grand Prix du 10e Festival international du film de Mascate (Sultanat d'Oman) en plus des prix de la critique et celui de la meilleure interprétation masculine, annonce le journaliste et membre du jury Mohamed Allal sur sa page Facebook. Ce premier long métrage de Yasmine Chouikh, sorti en 2017, totalise trois prix lors de ce festival, qui a pris fin samedi soir, dont celui de la meilleure interprétation masculine, attribué à l'acteur et homme de théâtre Djilali Boudjemâa, qui campe le personnage principal de ce film. «Jusqu'à la fin des temps» avait également reçu le Grand Prix du 3e Festival de Annaba du film méditerranéen tenu du 21 au 27 mars. Le jury de la catégorie court métrage, présidé par le journaliste algérien Mohamed Allal, a également attribué une mention spéciale au film «Je te promets» du réalisateur Mohamed Yargui, plusieurs fois distingué à l'international. Ces deux oeuvres primées ont été les seuls films algériens en compétition à ce festival. Lors de la cérémonie de clôture, le 10e Festival international du film de Mascate a rendu hommage à l'actrice algérienne Chafia Boudrâa qui a reçu un trophée pour l'ensemble de son oeuvre cinématographique qui compte une dizaine de films au cinéma dont «L'évasion de Hassan Terro» de Mustapha Badie (1974) ou encore «Hors la loi» de Rachid Bouchareb (2010).

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha