Prévisions pour le 18 Octobre 2018

 Adrar Min 17 °C Max 28 °C
34
 Laghouat Min 10 °C Max 21 °C
32
 Batna Min 10 °C Max 18 °C
11
 Biskra Min 16 °C Max 26 °C
34
 Tamanrasset Min 18 °C Max 30 °C
34
 Tlemcen Min 10 °C Max 20 °C
11
 Alger Min 15 °C Max 22 °C
11
 Saïda Min 10 °C Max 21 °C
30
 Annaba Min 16 °C Max 22 °C
47
 Mascara Min 12 °C Max 21 °C
39
 Ouargla Min 15 °C Max 26 °C
32
 Oran Min 17 °C Max 24 °C
11
 Illizi Min 21 °C Max 33 °C
32
 Tindouf Min 16 °C Max 30 °C
30
 Khenchela Min 9 °C Max 15 °C
11
 Mila Min 14 °C Max 18 °C
11
 Ghardaïa Min 12 °C Max 23 °C
32
Accueil |Culture |

SALON DU LIVRE DE BOUDJIMA (TIZI OUZOU)

Boudjedra, Zaoui et Merdaci au rendez-vous

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Boudjedra, Zaoui et Merdaci au rendez-vous

Le livre d'expression amazighe sera à l'honneur durant la troisième et dernière journée du Salon du livre de Boudjima.

Rachid Boudjedra, Amine Zaoui, Abdemadjid Merdaci et tant d'autres de grands auteurs et intellectuels seront au rendez-vous du Salon national du livre de Boudjima qui aura lieu du 19 au 21 avril prochain à la bibliothèque communale Mohia du chef-lieu communal de cette localité située à 22 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou. Cette cinquième édition verra la participation de plus de 60 écrivains entre romanciers, essayistes et poètes. Parmi les auteurs conviés à ce rendez-vous pour y animer des séances de ventes-dédicaces ou des conférences-débats, on peut citer Rachid Boudjedra, Tarik Djerroud, Rachid Oulebsir, Amine Zaoui, Abdelmadjid Merdaci, Youcef Merahi, Abderrahmane Yefsah, Amar Ingrachen, Younès Adli, Sofiane Hadjadj, Youcef Tounsi, Habib Tengour...
Par ailleurs, plus de 25 maisons d'édition ont également confirmé leur participation, à cette véritable fête de la littérature, à l'instar de Casbah, El Amel, Dalimen, Tafat, Apic, Alpa, Afriwen, Frantz Fanon, etc. Ce Salon du livre sera placé sous le slogan «Un livre, un auteur». Il est organisé par l'Assemblée populaire communale de Boudjima en collaboration avec plusieurs associations culturelles dont Lyra, Anza, l'Acabm et la Lacd. Au courant de la première journée de ce Salon du livre, le public aura droit à une conférence qui sera donnée par la cinéaste et auteure Frédérique Devau-Yahi sur le cinéma kabyle. Cette dernière est, pour rappel, auteure d'un livre sur le même thème intitulé «De la naissance du cinéma kabyle». Durant la même journée, d'autres conférences y seront animées, également à l'espace de la bibliothèque Mohia de Boudjima. «Langue et péril, langues en devenir» est le sujet qui sera décortiqué par l'écrivain Rabah Sebaâ alors que la place et le rôle de la Kabylie dans le monde amazigh seront un autre thème sur lequel se penchera Younès Adli, écrivain et chercheur dans le domaine de la langue et de l'histoire des Berbères.
Pour la journée du vendredi, le programme de ce Salon du livre prévoit une séance de présentation de livres avec les auteurs Amina Mekahli et Amine Zaoui autour de leurs ouvrages: «Nomades brûlants» et «La boîte noire de l'islam». Au chapitre des conférences, la deuxième journée du salon, verra l'écrivain talentueux et prolifique Tarik Djerroud, entrer en scène pour animer une conférence sur «tamazight, de la décadence à la naissance».
Pour rappel, Tarik Djerroud a publié il y a quatre mois un livre en deux tomes intitulé «Tamazight, âme de l'Afrique du Nord» où il revient avec tous les détails nécessaires et utiles concernant le cheminement de l'amazighité, combat, culture, histoire et identité. Sa communication au Salon du livre de Boudjima promet donc d'être passionnante et suscitera sans doute des débats enrichissants. Un écrivain qui a eu déjà à venir honorer de sa présence ce Salon du livre et qui n'est plus de ce monde sera honoré, à titre posthume, à son tour. Il s'agit du regretté Nourredine Saâdi. Une table-ronde avec des témoignages sera animée par son éditeur Sofiane Hadjad ainsi que par Abdelmadjid Merdaci, Habib Tengour et Youcef Tounsi. Le livre d'expression amazighe sera à l'honneur durant la troisième et dernière journée du Salon du livre de Boudjima. Ainsi, Mustapha Zaârouri, lauréat du prix Assia Djebar du meilleur roman en tamazight et auteur du roman «Dwagi i d asirem-iw» parlera de ce dernier. Une table ronde sur le thème des résurgences identitaires sera animée le même jour par les universitaires Saïd Chemakh, Allaoua Rabhi et le romancier Amar Ingrachen, auteur du roman «Le temps des grandes rumeurs». L'écrivain à multiples facettes et spécialiste de la société kabyle, Rachid Oulebsir, auteur, entre autres, du roman «Les derniers Kabyles» animera la dernière conférence de cette cinquième édition du Salon du livre de Boudjima. Le thème de la conférence de Rachid Oulebsir sera: «Si Moh Ou Mhand, vecteur de la sauvegarde de la culture amazighe».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha