Prévisions pour le 17 Octobre 2018

 Adrar Min 20 °C Max 30 °C
32
 Laghouat Min 11 °C Max 18 °C
12
 Batna Min 11 °C Max 16 °C
11
 Biskra Min 18 °C Max 23 °C
47
 Tamanrasset Min 18 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 10 °C Max 14 °C
47
 Alger Min 14 °C Max 21 °C
11
 Saïda Min 10 °C Max 16 °C
11
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
11
 Mascara Min 11 °C Max 17 °C
12
 Ouargla Min 17 °C Max 26 °C
23
 Oran Min 17 °C Max 22 °C
47
 Illizi Min 21 °C Max 36 °C
34
 Tindouf Min 15 °C Max 29 °C
23
 Khenchela Min 11 °C Max 18 °C
11
 Mila Min 14 °C Max 19 °C
11
 Ghardaïa Min 15 °C Max 22 °C
23
Accueil |Culture |

EL KHAWA II LA SÉRIE DE MADIH BELAÏD EST DE RETOUR SUR VOS ÉCRANS

"On a misé beaucoup plus sur l'émotion..."

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Elle sera diffusée en deuxième partie de soirée, soit à 21h30 ou 22 h, mais en tout cas quotidiennement sur la chaîne «Djazaïria One», nous confiera son P-DG, M.Daâs, fier de son succès...

C'est dans un jardin sublime d'une villa située à Bouchaoui où a été tournée la série qui a rassemblé lundi soir l'équipe du feuilleton El Khawa, autour d'une soirée conviviale où il a été question de dévoiler en exclusivité quelques extraits de la nouvelle saison et décliner par la même occasion, la grille des programmes «spécial Ramadhan». Avec 11 prix au compteur entre le Hilal d'or et le Générique d'or entre autres, la série El Khawa s'est imposée dans le paysage audiovisuel algérien comme la meilleure série, la plus regardée par les téléspectateurs algériens. Une série qui a fait le buzz quant à l'originalité de son scénario inspiré des histoires turques, comme nous l'a confié Biritma Sara, sa scénariste qui estime avoir cassé des tabous dans cette série, en y convoquant le mariage mixte et les histoires d'amour et de tromperie comme on en a rarement vu à la télé. Des histoires et des rebondissements au sein de familles aisées.
«J'ai choisi des familles riches pour faire rêver le spectateur en montrant comment ces gens vivent, les coins qu'ils fréquentent, mais toujours sur fond de drame. Cette année, on s'attardera sur les coutumes des femmes du Sud et leur caractère altier...» Rencontré à cette soirée, Anis Salhi, 10 ans est le plus jeune acteur de la série El Khawa. «Je joue le rôle du frère de Souhila Maâlem qui évolue dans une famille moyennement pauvre.» Ce petit bonhomme est bien décidé à se lancer dans le monde du cinéma. Il nous avouera avoir déjà joué un rôle dans le nouveau film de Rachid Benhadj, Matarès. Un film qui sortira à la rentrée. Et de renchérir: «Pour être pris dans El Khawa ça été très dur, car le casting était sévère. Ils m'ont bien essoré avant de m'accepter pour jouer dans El Khawa. On m'a fait filmer à plusieurs reprises avant qu'on m'accepte et qu'on me donne ce rôle.» Pour info, notre jeune garçon a déjà joué auparavant dans Bibiche et Bibicha et Nasse l'arrêt, deux sitcoms, algériens avant d'intégrer l'équipe d'El Khawa et son pendant bien dramatique auquel il fallait s'y baigner et s'y confronter. Non loin de là, au milieu de la foule de cette soirée aux airs cannois, nous nous dirigions vers Yakoub Malek qui rejoint l'équipe d'El Khawa pour la seconde fois. Cet ex-mannequin nous fait savoir, non sans fierté qu'il représente dans la série le mari idéal qui prend soin de sa femme. Sans nous dévoiler l'histoire de la nouvelle saison, le jeune acteur estimera que «cette année tout a été misé sur l'émotion». Effectivement, lorsque les images nous ont été dévoilées en exclusivité à cette soirée, force est de constater que ça pleurait beaucoup dans les chaumières! Rajoutée à cela une chanson bien triste signée Nasro et cheb Kader Japoni et vous obtenez un mélodrame à faire sortir les violons. Quoi qu'il en soit, gageons que cette nouvelle saison saura capter encore plus l'attention du spectateur et le fera scotcher davantage à son fauteuil. Ce n'est pas tous les jours qu'un feuilleton algérien qui se veut surtout moderne et vrai plaise aux Algériens. Ça nous change des programmes soporifiques arabes avec leurs séries historiques et autres «koraïchat» à deux balles. Imad Hanouda, directeur de Welcome Advertising, producteur de la série El Khawa soulignera pour sa part: «Après le succès de la première saison on a décidé de reconduire la série. On a travaillé très dur pendant neuf mois pour vous proposer ce résultat. Pour les comédiens vivant à l'étranger, le casting s'est fait comme les autres. En général pour les grands comédiens, ce sont des castings individuels, on voit d'abord la réciprocité. On leur propose un rôle. Ils essayent de voir, après ils acceptent ou pas.» A propos du départ de Hassan Kechach, M.Hanodua réfutera le fait que l'absence d'un comédien puisse influer sur l'audimat, arguant que la série est le travail d'un collectif d'abord. «Effectivement Hassan Kechach était là l'année dernière, mais cette année on vous propose d'autres comédiens qui sont tous aussi excellents. On ne peut pas proposer au téléspectateur la même chose chaque année. Sinon, il va s'ennuyer. C'est le risque à prendre.». Outre les acteurs de l'année dernières tels Khaled Benaïssa, Zahra Harkat, Chirine Boutella, Souhila Maâlem entre autres, de nouvelles figures sont venues enrichir le casting cette année. On citera Yasmine Ammari de The Voice et Achour el Acher, mais aussi Lyes Salem, Slimane Dazi, Idir Benaïbouche et d'autres. De quoi donner un coup de fouet à cette série qui s'ouvre à l'international avec des acteurs qui viennent de France, avec la double identité algéro-française et possèdent un CV bien riche. Enfin, M.Daâs, directeur de la chaîne Djazaïria One se félicitant du succès de sa série, nous apprendra qu'El Khawa passera en deuxième partie de la soirée, entre 21h30 et 22h quotidiennement. Idem pour le clip qui sera lancé le premier jour du Ramadhan sur tous les réseaux sociaux. A propos de la programmation, M. Daâs dira que sa chaîne a misé durant le Ramadhan sur les programmes courts (short) déclinés sur plusieurs sitcoms et capsules dans le style humoristique. Le challenge était de faire comme l'année passée, un programme cent pour cent algérien. Dar Drouj de Damien Ounouri sera diffusé, quant à lui, en prime. «Tous les programmes seront rediffusés. Nous avons une émission destinée aux femmes, qui s'appelle Laha et passera tous les jours à partir de 13h30. C'est un espace qui s'étalera durant tout l'après-midi et englobera le culinaire et la santé, entre autres. L'année dernière on était la seule chaîne à diffuser un talk show, à savoir Djazaïria show. Cette année on reconduit l'expérience. L'émission Mazal el Hal qui passe durant l'année a été reconduite avec un format spécial Ramadhan sous le générique Rah El Hal et sera diffusée une fois par semaine. Aussi l'émission Souk El Nssa a été reconduite aussi, avec un spécial Ramadhan. En gros, les émissions phares de l'année nous les avons adaptées et rhabillées pour le mois du Ramadhan.» a conclu M.Daâs.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha