LA 75E MOSTRA DE VENISE S'OUVRE CE MERCREDI

21 longs-métrages en compétition

Quelque 21 longs-métrages seront en compétition à partir de mercredi pour le Lion d'or de la 75e Mostra de Venise. Le jury, composé des acteurs, actrices et cinéastes Sylvia Chang, Trine Dyrholm, Nicole Garcia, Paolo Genovese, Malgorzata Szumowska, Taika Waititi, Christoph Waltz et Naomi Watt, sera présidé par Guillermo Del Toro, Lion d'or l'an passé avec «La Forme de l'eau». C'est l'Américain Damien Chazelle (33 ans), le plus jeune cinéaste oscarisé de l'histoire avec «La La Land» en 2017, qui ouvrira le bal avec son nouvel opus «First Man», biopic sur Neil Armstrong, le premier homme à avoir marché sur la Lune campé par Ryan Gosling.
La Mostra décernera deux Lions d'or pour leur carrière à l'actrice britannique de 81 ans Vanessa Redgrave et le réalisateur canadien de 75 ans David Cronenberg. La cérémonie de clôture aura lieu le samedi 8 septembre sur la grande scène du Palais du cinéma sur le Lido.
Les 21 longs-métrages en compétition pour le Lion d'or à la 75e Mostra de Venise:
«First Man» de l'Américain Damien Chazelle (film d'ouverture)
- «The Moutain» de l'Américain Rick Alverson
- «Double Vies» de Français Olivier Assayas
- «Les Frères Sisters» du Français Jacques Audiard
- The Ballad of Buster Scruggs» des Américains Joel et Ethan Coen
- «Vox Lux» de l'Américain Brady Corbet
- «Roma» du Mexicain Alfonso Cuarón
- «22 July» du Britannique Paul Greengrass
- «Suspiria» de l'Italien Luca Guadagnino
- «Werk ohne Autor» (Oeuvre sans auteur) de l'Allemand Florian Henckel von Donnersmarck
- «The Nightingale» de l'Australienne Jennifer Kent
- «The Favourite» du Grec Yorgos Lanthimos
- «Peterloo» du Britannique Mike Leigh
- «Capri-Revolution» de l'Italien Mario Martone
- «What You Gonna Do When The World's On Fire?» de l'Italien Roberto
Minervini
- «Sunset» du Hongrois Lßszló Nemes
- «Frères Ennemis» du Français David Oelhoffen
- «Nuestro Tiempo» du Mexicain Carlos Reygadas
- «At Eternity's Gate» de l'Américain Julian Schnabel
- «Acusada» de l'Argentin Gonzalo Tobal
-«Killing» du Japonais Shinya Tsukamoto