GRAND PRIX «ASSIA DJEBAR DU ROMAN»

Le dépôt de candidatures avant le 10 octobre

Les candidats au 4e «Grand prix Assia Djebar du roman» sont appelés à déposer leurs ouvrages avant le 10 octobre prochain, a indiqué un communiqué de l'Entreprise nationale de communication, d'édition et de publicité (Anep) qui cofinance ce prix. Le dépôt des ouvrages (10 exemplaires de chaque titre) choisis par les éditeurs pour concourir à ce prix, doit s'effectuer au niveau des sièges respectifs de l'Anep (5 rue Khelifa-Boukhalfa,
Alger) et de l'Entreprise nationale des arts graphiques (Enag, BP 75, zone industrielle de Réghaïa, Alger), précise la même source. La commission chargée de l'organisation du prix, composée de représentants des deux entreprises, a arrêté lors d'une réunion, les modalités de participation et les dates liées à ce concours littéraire, notamment l'installation du jury, la réception des ouvrages et la cérémonie de remise du prix, ajoute le communiqué. Cofinancé par l'Anep et l'Enag et récompensant les meilleures oeuvres littéraires (en arabe, en tamazight et en français), éditées en Algérie et écrites par des auteurs algériens, le Grand prix Assia Djebar du roman est doté d'une valeur d`un million de dinars pour chacune des trois langues. Les lauréats de cette distinction, du nom de l'écrivaine, historienne et cinéaste algérienne disparue en 2015, seront connus «fin décembre», selon le communiqué qui ne donne pas de précisions sur la date de remise du prix. Décerné pour la première fois au 20e Salon international du livre d'Alger (Sila, novembre 2015), le prix avait été remporté en 2017 par les écrivains Merzak Bektache pour son roman en arabe «La pluie écrit ses mémoires», Mustapha Zaârouri pour «Dwagi i d assirem-iw» (C'est mon espoir, en tamazight) et Noureddine Saâdi pour son roman en français «Boulevard de l'Abîme».